Anti-ronflement : quelles solutions ?

Le ronflement s’accompagne généralement de nuits très difficiles pour le conjoint ou la conjointe. Pour les personnes concernées, ronfler est souvent source de complexe et de culpabilité envers la compagne ou le compagnon qu’on empêche de dormir sereinement. Les ronflements ne sont toutefois pas une fatalité. Découvrez toutes nos solutions pour retrouver des nuits silencieuses et reposantes.

Quelles sont les causes du ronflement ?

Vous souhaitez venir à bon des ronflements ? Il convient dans un premier temps d’en déterminer la cause : hygiène de vie, manque d’exercices, cloison nasale déviée… les causes peuvent être nombreuses.

L’âge, le fait de dormir sur le dos, le surpoids, la ménopause, le tabac, l’alcool ou encore la prise de certains médicaments peuvent aussi favoriser le ronflement. Parmi les causes fréquentes du ronflement, on retrouve également l’apnée du sommeil. Une opération de l’apnée du sommeil peut alors être recommandée.

Qu’est-ce que l’apnée du sommeil ?

L’apnée du sommeil désigne la survenue d’épisodes anormalement fréquents d’interruptions de la ventilation pendant le sommeil. Il peut également s’agir de réduction de la ventilation nommée hypopnées. Les symptômes de l’apnée du sommeil sont les ronflements, la somnolence diurne excessive, et les myoclonies jambières. Son diagnostic repose à la fois sur un interrogatoire médical approfondi, et sur l’examen ORL et maxillo-facial, la polygraphie respiratoire et la polysomnographie.

La chirurgie maxillo-faciale est un traitement très efficace contre l’apnée du sommeil et les ronflements. L’intervention représente une alternative intéressante au masque par pression positive continue. Le masque PCC est indiqué pour minimiser les conséquences de l’apnée du sommeil, mais il ne représente pas un moyen de traiter la cause. Bruyant et encombrant, il peut représenter un frein au développement d’une vie personnelle épanouie.

Contrairement au masque PCC, la chirurgie maxillo-faciale traite les causes de l’apnée du sommeil et du ronflement. Elle apporte ainsi une solution définitive à ces problématiques. Cette chirurgie est notamment indiquée dans le cas d’un syndrome d'apnées obstructives du sommeil sévères. Les ronflements et les autres symptômes de l’apnée du sommeil disparaissent une fois l’opération réalisée.

Une fois adultes, les personnes de tout âge peuvent se tourner vers un chirurgien maxillo-facial pour une chirurgie bimaxillaire d’avancement. L’intervention reste toutefois déconseillée après 65 ans et en présence de facteurs de co-morbidité pouvant représenter un risque anesthésique.

Comment faire disparaître les ronflements ?

De nombreux traitements contre les ronflements sont disponibles. Il peut s’agir de traitements contre la congestion nasale, de médecines douces telles que l’homéopathie, l’acupuncture ou encore la phytothérapie, ou de solutions anti-ronflements en vente en pharmacie. En pharmacie, on retrouve notamment :

  • Le spray nasal ou buccal : ce dispositif a pour objectif de tapisser la muqueuse nasale ou le fond de la gorge avec un lubrifiant dans le but de limiter les vibrations. Souvent aux huiles essentielles, il permet de dégager les voies nasales pour favoriser une meilleure respiration.
  • L’écarteur nasal : l’écarteur nasal prend généralement la forme de deux petites ailettes en silicone. Elles se glissent dans les narines pour les écarter et faciliter le passage de l’air.
  • Les bandelettes nasales : sur le même principe que l’écarteur nasal, les bandelettes nasales adhésives se placent à l’extérieur du nez pour augmenter l’ouverture des narines et améliorer la respiration.

Si vous souffrez d’apnée du sommeil, des traitements non chirurgicaux peuvent également être envisagés. Pour éviter de ronfler, il est indispensable de surveiller sa consommation d’alcool, notamment le soir, et de porter une attention particulière à son poids, le surpoids étant l’un des principaux responsables des ronflements.

Partager cet article :

Laisser un commentaire