Le financement participatif, une solution pour dynamiser son épargne

par 27/01/2020Finance

Il est de plus en plus difficile pour les entrepreneurs de recourir à un emprunt classique auprès d’une banque ou d’une autre institution financière en vue de financer leurs projets. Le financement participatif est alors devenu un mode alternatif de mobilisation de financement pour des projets sérieux et porteurs.

Apprécié pour sa simplicité, le crowdfunding offre une certaine souplesse aux entrepreneurs dans la recherche de financement pour leurs entreprises ou leurs projets, et permet aux investisseurs de participer à une aventure enrichissante sur plusieurs plans.

En quoi consiste le financement participatif ?

Le financement participatif des entreprises est un mode de financement de projets professionnels ou de projets particuliers faisant appel à l'épargne des ménages ou des entreprises. Autrement, c’est l’épargne disponible de chaque contributeur, qui permet d’alimenter le financement participatif.

Il s’agit d’un mécanisme permettant de récolter des fonds, souvent de petits montants, auprès d’un grand nombre de contributeurs. La somme de toutes les contributions pourra permettre de financer un projet d’entreprise, culturel, musical, social, environnemental, etc. De façon pratique, l’appel de fonds s’effectue au moyen d’une plateforme en ligne sur laquelle est présenté un certain nombre de projets nécessitant un recueil de fonds.

Parlant justement de ces plateformes en ligne, il en existe deux catégories :

  • les plateformes généralistes : elles participent au financement de tous types de projets personnels comme professionnels ;
  • les plateformes spécialisées : le financement participatif qu’elles organisent est orienté vers une thématique ou un domaine précis. Il peut s’agir de plateformes de crowdfunding dans l’immobilier, écologique (les énergies renouvelables), etc.

Il faut noter que de plus en plus, les plateformes se spécialisent afin de faciliter la tâche aux investisseurs qui priorisent certains domaines clés comme par exemple le social ou l’environnement. Aussi, le financement participatif des entreprises existe sous deux formes :

  • le financement sous forme de don : il s’agit de récolter auprès des contributions financières, généralement très faibles ou symboliques, pouvant donner lieu à des contreparties non-financières diverses ;
  • le financement participatif en capital : encore appelé crowdequity, il s’agit d’un investissement qui permet de financer un projet entrepreneurial dont la contrepartie est la participation au capital de l’entreprise. Cela suppose que l’investisseur devient actionnaire du projet ou de l’entreprise.

Quels sont les intérêts du crowdfunding et comment cela s’organise ?

Le financement de type participatif s’adresse aux particuliers ou aux entreprises qui souhaitent placer leur épargne en toute transparence dans des projets à fort impact social ou ayant une forte plus-value. Ainsi, au lieu d’effectuer un placement classique dans les banques qui ne les renseigne pas sur la destination de leur argent, le financement participatif leur offre le choix de soutenir eux-mêmes un projet qui leur semble prometteur.

Le crowdfunding comporte ainsi une dimension presque affective car l’investisseur effectue un choix qui lui est propre, dont il partage les convictions qui sont liées à ses valeurs et centres d’intérêt personnels. C’est une économie solidaire.

En ce qui concerne l’organisation de l’opération, c’est au porteur de projet d’ouvrir un compte sur une plateforme de financement participatif des entreprises et d’y décrire avec précision dans un business plan, son projet, les différents modes de financement envisagés et le besoin de financement.

Ensuite, le contributeur qui s’est au préalable inscrit sur la plateforme de financement participatif en ouvrant un compte, sélectionne un ou plusieurs projets qu’il trouve intéressants et choisit le montant qu'il souhaite y allouer. La possibilité de financer un projet est limitée dans un temps défini selon les modalités de chaque plateforme. Au terme de cette durée de financement, si le besoin de financement a été atteint, les comptes des contributeurs sont débités du montant affecté et l’entrepreneur reçoit les sommes d’argent. Pour en savoir plus sur le sujet, rendez-vous sur cette page.

A lire :   Shine - La banque en ligne gratuite pour les micro-entrepreneurs