Tout cosmétique bio est-il bon à prendre ?

De nos jours, la question de l'écologie est devenue une préoccupation majeure, c'est pourquoi de plus en plus de personnes se tournent vers l'usage de cosmétiques bio. Elles font ce choix pour préserver la santé de leur peau, mais également pour le bien-être de l'environnement. De nombreuses marques de cosmétiques bio voient le jour et arborent ce label sur leurs emballages. On peut toutefois se demander si elles sont toutes fiables et bonnes à prendre.

Que signifie la certification bio pour les cosmétiques ?

Par définition, la certification est une procédure par laquelle passent tous les fabricants de produits pour prouver à leurs consommateurs que leurs produits respectent une norme qu'ils s'étaient fixée au départ. Pour mieux comprendre ce concept dans la filière cosmétique, il est important de faire la différence entre la certification bio et le label bio retrouvés sur les produits.

Différence entre label bio et certification bio

Dans le domaine du cosmétique, on parle de certification bio lorsque le processus consiste en la vérification de la qualité bio des produits. Elle tient alors compte des étapes de la production, des éléments utilisés dans la fabrication ainsi que du matériel intervenant. Pour être valable, la certification bio doit être faite par un organisme non rattaché à l'entreprise de fabrication (un certificateur indépendant comme Ecocert). Elle se fait selon un processus bien précis et est nécessaire à l'obtention du label bio. Les labels ne s'occupent cependant pas eux-mêmes du processus de la certification afin de rester impartiaux.

Les informations sont transmises au bureau de certification pour la validation ou non des produits. Un certificat est alors envoyé à la marque, avec la liste des produits qui peuvent porter la certification bio. Le label intervient ensuite en tenant compte des données fournies par les certificateurs pour apposer son label sur les produits certifiés. Certains produits d'une même marque peuvent ne pas porter le label bio, alors que d'autres pourraient en avoir un. La raison est que les labels s'attardent beaucoup plus sur les produits eux-mêmes que sur les marques.

entreprise produits bio cosmétiques

Un cosmétique sans certification bio est-il quand même bio ?

Dans le domaine du cosmétique, la question de produit bio fait polémique. Il s'agit d'un secteur assez concurrentiel et la certification bio sur les emballages vient témoigner du caractère naturel, respectueux de l'environnement et sérieux du produit. Si une marque ne demande pas de certification bio, bien que ses produits respectent toutes les conditions, ils ne porteront pas de certification. Cette absence de certification bio ne signifie pas que le produit ne l'est pas. Les consommateurs n'auront toutefois aucune garantie de la fiabilité de ces cosmétiques.

La présence du label bio sur un emballage ne signifie pas non plus automatiquement que le produit est réellement bio. En raison de la demande grandissante des produits bio sur le marché, de plus en plus de fabricants de cosmétiques affichent sur leurs emballages les logos de labels bio. Il existe ainsi certaines marques qui pratiquent du greenwashing, en déclarant « bio » des produits qui ne le sont pas en réalité. Il convient alors de faire attention à certains détails lors de l'achat.

Comment bien choisir vos cosmétiques bio ?

Vous vous demandez comment vous y retrouver sur un marché où cosmétiques bio, comme les cosmétiques bio et solides de Comme Avant, et produits issus de l'écoblanchiment se côtoient ? La certification et la labélisation n'étant pas obligatoires, nous vous conseillons de rester vigilant lors de vos achats. Voici à cet effet quelques astuces pour choisir les meilleurs produits bio.

Optez pour le bio éthique

Dans les rayons du supermarché, vous trouverez à la fois les produits bio techniques et les cosmétiques bio éthiques. Bien que les premiers respectent les normes des labels bio, ils restent tout de même des dérivés industriels. Il n'est ainsi pas facile de retracer l'origine des ingrédients et l'impact que leur production a sur l'environnement. En optant pour le bio éthique, vous avez une garantie de participer à la préservation de l'environnement, à la promotion de l'économie locale et au respect de la biodiversité. Vous préserverez ainsi votre santé, tout en étant un consommateur écoresponsable.

Ne vous fiez pas aux emballages des cosmétiques

La plupart des marques sont conscientes que de plus en plus de consommateurs préfèrent les produits naturels bio aux cosmétiques conventionnels. Pour cela, elles attireront votre attention avec les codes couleur comme le vert, le bleu, le jaune et le rose. Cette astuce consiste en une pratique de greenwashing qui n'est qu'une publicité mensongère sur le caractère naturel des produits. Nous vous conseillons alors de vous attarder sur le produit lui-même et de rechercher toutes les informations utiles le concernant.

Lisez la liste des ingrédients

L'un des éléments qui pourraient vous être utiles dans le choix de vos produits bio est la lecture de la liste des ingrédients. Dans le domaine du cosmétique, on parle de liste INCI qui renseigne sur les ingrédients présents dans le produit. Pour un article bio, les éléments chimiques sont remplacés par des ingrédients naturels inoffensifs pour la peau et l'environnement. Vous devez alors éviter les produits qui possèdent des ingrédients controversés comme les OGM, le paraben, les huiles minérales, les phtalates, le PEG, les composants chimiques, les colorants, etc. Optez plutôt pour des cosmétiques présentant une composition saine et naturelle, avec :

  • des huiles végétales,
  • des actifs naturels,
  • des conservateurs et parfums naturels.

Enfin, nous vous conseillons de privilégier les cosmétiques avec une liste d'ingrédients assez courte. Un produit avec 10, 20, 40, voire 50 ingrédients représente un réel danger pour la peau, surtout les peaux sensibles.

Les produits bio sont-ils toujours sans risques ?

Le terme bio rime généralement avec l'absence de risques, d'allergies, d'irritation, etc. C'est l'argument de vente de nombreuses marques vertes. Bien que tout ceci soit vrai, lorsque l'on parle de cosmétiques bio, il faut toutefois faire attention. La raison est que la plupart intègrent nécessairement des huiles essentielles dans leur composition. Celles-ci peuvent cependant être mal tolérées par certaines personnes, lorsqu'elles sont mal dosées lors de la fabrication des produits. On peut donc recenser des cas d'allergies et d'irritation chez les personnes à peau sensible.

Le même problème peut apparaître si l'huile essentielle utilisée est considérée comme un allergisant potentiel. C'est le cas de celles obtenues à partir des agrumes et du cyprès. La norme européenne impose cependant un pourcentage à respecter pour préserver la santé des utilisateurs. En considérant la puissance des huiles essentielles, leur présence dans la formule des cosmétiques est ainsi limitée à 5 %.

Pour les soins de visage par exemple, l'utilisation des huiles essentielles se fait entre 0,1 et 0,3 % de la formule. En dehors des huiles essentielles, les risques sont présents lorsque les conservateurs sont mal dosés. Cela peut faire virer la couleur de la peau au rouge durant quelques minutes après l'utilisation du produit. Il est donc important de choisir des cosmétiques bio de qualité afin d'éviter ces risques.

Dans la même démarche : la fabrication française et zéro déchet

L'objectif de l'adoption des produits bio est dans un premier temps la préservation de votre santé. Même si vous le faites de manière inconsciente, vous participez également à la promotion de la biodiversité et de la sauvegarde de la planète. Puisque vous vous trouvez déjà dans cette démarche, nous vous encourageons à aller plus loin pour préserver la nature. Il s'agit dans ce cas d'opter pour les produits made in France et zéro déchet, afin de laisser un héritage sain aux générations à venir.

La plupart des produits bio sur les étalages proviennent d'autres pays (environ 40 %). Ces derniers ne sont toutefois pas soumis aux mêmes obligations de production en vigueur que l'Hexagone. Ils se contentent de respecter les standards européens qui sont bien moins stricts sur l'utilisation des OGM et pesticides que la France. En dehors de cet aspect, des heures de transport sont nécessaires pour que ces produits se retrouvent sur les étalages. L'empreinte carbone sur l'environnement n'est donc pas négligeable. En optant pour le circuit court (la production locale), vous limitez tous ces risques et donnez une nouvelle chance à la planète.

Partager cet article :

Laisser un commentaire