Tout ce que vous devez savoir sur la cheminée bioéthanol

Ces dernières années, les cheminées bioéthanol séduisent de plus en plus de particuliers. Ce système de chauffage procure en effet bon nombre d’avantages aux utilisateurs et les épargne des désagréments du feu de cheminée. Focus sur tout ce qu’il y a à savoir à propos de la cheminée au bioéthanol.

Qu’est-ce qu’une cheminée au bioéthanol ?

Une cheminée éthanol est un mode de chauffage avec un fonctionnement distinct de celui d’une cheminée classique. Sans posséder un conduit de cheminée, ce chauffage d’appoint nécessite un carburant pour pouvoir fonctionner. Ce modèle de cheminée fonctionne sur la base du principe d’un brûleur associé au combustible, qui est ici l’éthanol. Il en existe plusieurs types, notamment :

  • Les cheminées murales ;
  • Celles à poser sur la table ;
  • Les cheminées bioéthanol sur pieds ;
  • Les cheminées bioéthanol à encastrer.

Le carburant : éthanol

Le carburant n’est autre que l’éthanol, que l’on appelle également alcool éthylique ou bioéthanol. Ce liquide incolore qui fait fonctionner la cheminée bio est inflammable et se transforme facilement en vapeur.

Il est considéré comme étant un biocarburant par le fait qu’il provient de matières premières d’origine végétale ou animale ou encore issues de déchets. Ici, le préfixe ''bio'' n’est cependant pas lié à l’agriculture biologique, mais à la biomasse. Il s’agit d’une production d’énergie provenant de matière organique.

En France par exemple, l’éthanol provient des cultures de betteraves à sucre ou de céréales.

Le brûleur

La cheminée bioéthanol possède un réservoir destiné à recevoir le combustible, qui alimente le brûleur de sorte à provoquer des flammes. Celui-ci peut être soit en gobelet soit en matière poreuse. Le premier est moins économique avec une capacité de stockage moindre.

Pour recharger le brûleur, il va falloir attendre 10 à 15 minutes après l’extinction des flammes.

En cas de débordement, il est important de l’absorber directement avec un chiffon, puis de nettoyer avec de l’eau.

La combustion

C’est à partir du brûleur que s’effectue la combustion de la cheminée au bioéthanol. Il suffit de l’allumer avec une allumette ou un briquet allume feu adapté. Le temps de combustion dépendra de la capacité en bioéthanol des brûleurs (jusqu'à 7 heures). Celle-ci peut être stoppée manuellement.

En fonction du modèle choisi, un détecteur peut arrêter automatiquement la combustion en cas de fonctionnement anormal de la cheminée.

À l’instar de toutes combustions, la cheminée libère de la vapeur d’eau.

L’entretien de la cheminée bioéthanol

Bien qu’il n’existe pas de résidus à proprement parler, effectuer un nettoyage de temps en temps peut être utile pour optimiser le fonctionnement de l’appareil.

L’entretien consiste notamment à nettoyer, au moins une fois par mois le brûleur ainsi que la partie extérieure de la cheminée. Les solvants ne sont cependant pas conseillés pour le nettoyage.

Cheminée bioéthanol

Les avantages des cheminées bioéthanol

Les avantages de cette cheminée moderne sont multiples et ont trait notamment à la facilité d’utilisation, à la mobilité, et à l’esthétique.

La facilité d’utilisation

La cheminée bioéthanol a l’avantage d’être facile à utiliser comparée à la cheminée traditionnelle en bois.

L’installation ne nécessite notamment pas de grands travaux. De même, lors de l’utilisation, aucune corvée de bois ne s’impose et l’on n’est pas dérangé par les fumées ni les ramonages.

Alors que la cheminée produit de vraies flammes, elle ne génère ni poussières, ni cendres, ni suies.

La mobilité du système de chauffage

Ne nécessitant pas de conduit pour fonctionner, la cheminée bio est tout à fait mobile. Il est possible de la suspendre à un mur de façon à obtenir une cheminée murale, tout comme il est possible de l’encastrer.

De même, ce chauffage d’appoint peut être posé sur une table dès lors que le support est suffisamment stable. Il est de ce fait possible de le déplacer d’une pièce à une autre selon les besoins.

L’esthétisme

À l’instar de tous autres éléments décoratifs, la cheminée bioéthanol peut être considérée comme une installation décorative à part entière. Elle existe d’ailleurs en une multitude de modèles, de couleurs et de design parmi lesquels il est possible de choisir.

Il suffit dans ce cas de sélectionner un modèle qui s’adapte parfaitement à la décoration intérieure de la maison pour créer une ambiance conviviale. C’est pour cela qu’on appelle souvent la cheminée éthanol une cheminée décorative.

Les inconvénients de la cheminée bioéthanol

Malgré les multiples bienfaits qu’elle procure, la cheminée bioéthanol possède également certains aspects négatifs.

Un appareil coûteux et peu performant

Ces types d’appareils de chauffage peuvent être chers à l’utilisation. En moyenne, il est six fois plus cher que la cheminée à bois classique. Étant donné que 25 cl d’éthanol seront nécessaires par heure d’utilisation, la facture peut gonfler assez vite.

Par ailleurs, à côté de la cheminée en feu-de-bois, la cheminée bioéthanol est moins performante. Elle n’est donc pas destinée à se substituer à d’autres modes de chauffage.

Une utilisation à risque et peu écologique

L’utilisation de la cheminée éthanol est à risque notamment lorsque celle-ci est placée dans une petite pièce ou dans une pièce avec une mauvaise ventilation. Dans ce cas en effet, la combustion se fera mal, ce qui peut aboutir à la production de monoxyde de carbone, néfaste à la santé.

D’un autre côté, le système a le désavantage de produire du dioxyde de carbone, comme tous les autres modes de chauffage au bois. Celui-ci sera rejeté dans l’air ambiant sans faire l’objet de filtration.

Enfin, la transformation du biocarburant incorpore beaucoup de produits chimiques et d’énergie. Par conséquent, il pèse un risque sur la santé publique et le degré de pollution est aussi important qu’avec l’utilisation d’essence.

Quel est le coût d’une cheminée bioéthanol ?

Le coût d’une cheminée bioéthanol peut considérablement varier. Celle dite ‘’nomade’’ est notamment la moins chère et est disponible à partir de 70 €. En fonction de la dimension, les prix peuvent atteindre les 1 000 €.

Une cheminée bioéthanol murale est beaucoup plus onéreuse avec un prix qui varie de 600 à 5 000 €. Pour les modèles encastrables, les prix débutent autour de 700€ et peuvent atteindre, pour les cheminées haut de gamme, 20 000 €.

Quel que soit le choix, il est préférable de ne pas négliger l’investissement en optant pour une cheminée de bonne qualité.

Partager cet article :

Laisser un commentaire