Se lancer dans l’assurance-vie grâce à son conseiller financier

18/08/2020Finance

Le contrat d'assurance-vie offre de multiples avantages. Elle permet notamment de se constituer un capital important, tout en profitant d'une fiscalité allégée et d'une transmission du capital sécurisée. Toute personne à partir de 18 ans peut se lancer dans ce type de placement. Mais ne connaissant pas suffisamment bien le produit, certains épargnants hésitent à souscrire. La solution est de se faire assister par un conseiller financier.

L'assurance-vie et ses spécificités

Jusqu'à ce jour, l'assurance-vie est le placement préféré des Français et elle a de grandes chances de le rester. L'idée est de confier son épargne à un assureur pour une durée déterminée (minimum 8 ans). Le souscripteur place le capital et a ensuite la possibilité de toucher des intérêts défiscalisés. À la fin du contrat, l'assureur s'engage alors à reverser la somme épargnée, assortie d'intérêts. En cas de décès du souscripteur avant le terme du contrat, la somme sera versée à un bénéficiaire qu'il aura désigné.

L'un des avantages de l'assurance-vie est que l'argent de l'assuré n'est pas bloqué. Il pourra le retirer à tout moment en partie ou en totalité pour faire face à un imprévu. Par contre, le choix du contrat est définitif. Mais il est possible de souscrire plusieurs contrats en même temps. Vous disposez également d'un délai de 30 jours pour vous rétracter. Vous pourrez ainsi investir le montant de votre choix, même si vous ne disposez que de quelques centaines d'euros à l'ouverture de l'assurance-vie.

Se lancer dans l'assurance vie

 

Un conseiller financier pour choisir l'investissement adapté

L'avantage d'avoir un conseiller financier est qu'il connaît bien le mécanisme du contrat d'assurance-vie. Il peut alors non seulement répondre à toutes vos questions, mais peut également vous orienter vers le type de contrat adapté à vos besoins.

Vous aurez le choix entre plusieurs types d'investissement :

  • Prudent, qui présente peu de risque et donc peu de rendement, mais qui est garanti.
  • Actif, qui présente un meilleur rendement en choisissant des supports un peu plus risqués.
  • Dynamique, présentant un risque important, mais pouvant offrir un rendement encore plus élevé.
  • Mixte, mélangeant les trois premiers. On l'appelle également placement multisport.

On peut ainsi choisir :

  • Un fonds en euros, garantissant un capital stable puisque l'assureur garantit une revalorisation annuelle du taux.
  • Un placement en unités de comptes, pour lequel l'argent est investi en valeurs immobilières. Il peut par exemple s'agir de fonds communs de placement (FCP) ou de SICAV. Les rendements dépendent entièrement des variations boursières.
  • Un contrat multisport, qui mélangera les placements en euros et en unités de comptes. Les valeurs investies sur chaque support dépendent du souscripteur.

Faire le bon choix de l'assureur

Avant même de choisir le type de contrat, il est important de choisir le bon assureur. Puisqu'il en existe une multitude, le fait d'avoir un conseiller financier constitue un précieux avantage pour ne prendre aucun risque. En effet, un contrat d'assurance-vie est amené à durer de nombreuses années, avec des sommes importantes investies. Qu'il s'agisse d'une banque, d'une compagnie d'assurances ou d'une mutuelle, le conseiller financier peut s'assurer de la fiabilité de l'établissement en vérifiant certaines informations sur sa santé financière, comme son rapport annuel.

Avant toute souscription, il pourra également vous expliquer les tenants et aboutissants du contrat. Indépendant, il pourra vous proposer différents contrats provenant de différentes compagnies d'assurance-vie, en fonction de votre profil et de vos objectifs. Vous pourrez en outre lui confier toute la gestion de votre épargne si vous le souhaitez.

 

A lire :   Comment arrondir ses fins de mois grâce aux sondages rémunérés en ligne ?