Remboursement des appareils auditifs : l’accès aux soins se démocratise en 2021

Selon les statistiques, les problèmes auditifs concernent environ 10 millions de Français. Il faut aussi savoir que les appareils auditifs coûtent cher, forçant ainsi la majorité des personnes à y renoncer. Heureusement, depuis le 1er janvier 2021, les appareils auditifs bénéficient d'une prise en charge intégrale. Cela s'applique, que le dispositif ait ou non été prescrit par un médecin. Même chose s'il figure ou pas dans la réforme 100 % santé. Depuis 2021, le gouvernement s'est en effet engagé à démocratiser l'accès aux soins et aux équipements auditifs. Tour d'horizon sur le remboursement des appareils auditifs.

Soins auditifs : comment s'est démocratisé le remboursement des appareils ?

Le prix moyen d'un appareil auditif est de 1 500 euros. En raison de ce prix, un malentendant sur trois renonce à s'en équiper. Pour prévenir ces situations de renoncement aux soins auditifs, l'État a mis en place la réforme 100 % santé que l'on connaît aussi sous le nom de « reste à charge zéro ».

Cette réforme implique deux points fondamentaux :

  • L'augmentation des remboursements de la Sécurité sociale,
  • La participation des mutuelles au remboursement de la Sécurité sociale.

En d'autres termes, vous accédez à cette offre de remboursement dès lors que vous souscrivez une complémentaire santé. Il est important de préciser que la réforme 100 % santé n'a aucun caractère obligatoire. Autrement dit, vous pouvez toujours opter pour des équipements à prix libre. En fonction de votre contrat, il vous est possible de vous faire rembourser par l'assurance complémentaire. Certains professionnels de santé, en particulier Vivason, proposent des appareils auditifs de grande marque au juste prix. Ces équipements sont assortis d'une garantie de 4 ans. Mieux encore, vous bénéficiez d'un suivi ainsi que d'un service d'entretien.

remboursement appareils auditifs santé

Qui est concerné par le remboursement et la prise en charge des appareils auditifs ?

Toute personne utilisant ou portant un appareil auditif peut prétendre à une prise en charge. Plus concrètement, cette offre de remboursement concerne les personnes âgées de 20 ans et plus. La prise en charge de la complémentaire santé s'élève le plus souvent à 800 euros. Au-delà de ce budget, il vous incombe de payer la différence.

En ce qui concerne les personnes de moins de 20 ans, elles bénéficient d'un remboursement à hauteur de 1 400 euros. Il en est de même pour celles sujettes à des problèmes de surdité et de vue.

Les appareils auditifs, une nouvelle classification pour les types de remboursement

Il existe actuellement deux grandes catégories d'appareils auditifs.

Les appareils auditifs de catégorie I

Les appareils auditifs de catégorie I désignent les équipements auditifs appartenant au panier 100 % santé. Ils sont entièrement remboursés par l'assurance maladie ainsi que les complémentaires santé.

Les appareils auditifs de classe I sont plafonnés à 950 euros pour une personne âgée de 20 ans et plus. 240 euros sont remboursés par la Sécurité sociale tandis que les 710 euros restants sont remboursés par la mutuelle. Les remboursements s'élèvent par contre à 1 400 euros pour une personne de moins de 20 ans.

Il est important de préciser que les appareils auditifs de classe I sont de qualité standard. Ils ne possèdent pas des fonctionnalités avancées. Ils ont moins de canaux de réglage et moins de possibilités de connectivité. Cependant, ce sont des appareils de qualité correcte. En plus d'être esthétiques et ergonomiques, ils possèdent leurs propres performances. Ces appareils sans reste à charge peuvent être renouvelés tous les 4 ans.

Les appareils auditifs de catégorie II

Les appareils auditifs de catégorie II se veulent haut de gamme avec jusqu'à 48 canaux de réglage. Ils embarquent un réducteur de bruit haut de gamme. Ils possèdent également des systèmes de directivité variés, en plus d'être dotés d'un système rechargeable lithium-ion.

Rappelons que vous avez parfaitement le droit d'acheter un appareil auditif qui n'est pas couvert par la réforme 100 % santé. Le prix de ces appareils auditifs est en général fixé librement. Sur la base de remboursement des appareils de classe I, la Sécurité sociale remboursera 240 euros. La mutuelle, quant à elle, remboursera une variable selon le contrat. En d'autres termes, elle remboursera le montant mentionné dans le contrat.

remboursement appareils auditifs santé

Les structures concernées par le remboursement des appareils auditifs

Le remboursement des appareils auditifs est pris en charge par divers organismes.

La Sécurité sociale

Le montant de la prise en charge de la Sécurité sociale n'a eu de cesse d'évoluer : 240 euros par oreille en 2019 contre 350 euros en 2020. À l'heure actuelle, la base de remboursement de la Sécurité sociale s'élève à 400 euros pour une personne âgée de 20 ans et plus avec un régime 100 %. Dans le cadre d'un régime 60 %, le remboursement par oreille d'une personne de plus de 20 ans est de 240 euros. Une personne de moins de 20 ans bénéficiera par contre d'un remboursement de 1 400 euros par oreille.

Les mutuelles et les complémentaires santé

Le barème de remboursement de la complémentaire santé solidaire varie en fonction de l'âge. Par exemple, une personne de 20 ans et plus bénéficie d'une prise en charge maximale de 800 euros. Ceux qui ont moins de 20 ans bénéficient d'un remboursement maximal de 1 400 euros.

Notez qu'il existe plusieurs mutuelles qui remboursent les appareils auditifs. À vous de choisir celle qui propose la meilleure prise en charge. Prenez le temps de demander des devis auprès de différents prothésistes pour être sûr de bien choisir votre mutuelle. Quoi qu'il en soit, certaines mutuelles sortent du lot en raison de leur excellente prise en charge en matière de remboursement des appareils auditifs.

Les conditions pour bénéficier d'un remboursement de l'assurance

Vous avez souscrit une assurance maladie ? Pour prétendre à un remboursement de votre appareil auditif, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • Acheter un appareil auditif inclus dans la liste des produits et prestations pris en charge par l'assurance maladie,
  • présenter une ordonnance médicale (à remettre à l'assurance et à la mutuelle).

Notez que l'ordonnance doit être impérativement délivrée par un médecin ORL ou un médecin généraliste. Elle vous permettra d'acheter et d'essayer des aides auditives. Elle vous sera également utile pour obtenir un remboursement de vos accessoires et/ou appareils auditifs. Conformément aux exigences de la réforme 100 % santé, votre audioprothésiste devra enfin vous faire parvenir un devis normalisé.

Partager cet article :

Laisser un commentaire