Plateformes freelances, comment elles ont remplacé les ESN ?

De plus en plus de plateformes proposant les services de freelances voient le jour sur internet. Elles permettent de mettre facilement en relation clients et prestataires. Cela n'est pas sans remettre en question l'activité des ESN, Entreprise de Services du Numérique, interlocuteurs privilégiés jusqu'ici par les sociétés pour des prestations informatiques.

Aussi, comment les plateformes freelances ont-elles remplacé les ESN ? Voyons cela ensemble.

ESN : La prestation en régie

Les ESN, souvent encore dénommées par leur ancien nom de SSII dans le langage courant, proposent des services dit de prestation en régie, qui correspondent au fait de placer l’un des consultants de l’ESN au sein de l’entreprise cliente.

C’est l’ESN qui se charge de salarier le consultant et de facturer à l’entreprise cliente la mission effectuée par celui-ci sur la base d’un TJM (Taux Journalier Moyen).

Ce système permet à l’entreprise cliente de maîtriser ses coûts, d’éviter le recrutement d’un nouveau collaborateur et apporte évidemment une grande flexibilité dans l’organisation, en permettant de moduler les ressources humaines consacrées à un projet au cours du temps.

Les plateformes freelances

Les plateformes freelances proposent la mise en relation directe de consultants indépendants avec les entreprises clientes. Elles se rémunèrent généralement via une commission ou un abonnement, facturés le plus souvent aux freelances comme aux clients.

En fonction de la plateforme dédiée à l'activité freelance, la facturation peut s’effectuer de façon classique au moyen d’un taux journalier ou bien à la tâche réalisée.

Les avantages et inconvénients de l’ESN pour le consultant

Pour le consultant, l’un des principaux avantages de l’ESN est de bénéficier du statut de salarié et de la sécurité associée.

De plus, il n’a pas à se soucier de l’aspect commercial de son activité et bénéficie d’une visibilité sur sa charge de travail à court comme à plus long terme.

Bénéficiant des avantages du salariat, le consultant en subit également les contraintes, à savoir le lien de subordination avec son employeur et un salaire plafonné.

Il est bien évidemment également soumis à des contraintes en termes d’organisation de son travail.

Les avantages et inconvénients du travail en freelance

Le freelance est évidemment autonome dans son organisation, ses horaires et lieux de travail. Il est donc libre quant à la définition de son rythme de travail.

S’il possède une certaine notoriété, il peut se permettre le luxe de sélectionner les projets sur lesquels il va travailler et en obtenir une rémunération conséquente. A l’inverse, pour débuter, il sera probablement contraint de ne pas être trop regardant sur les tarifs et les projets proposés par ses premiers clients.

Outre son métier principal, le freelance devra consacrer une partie importante de son temps à prospecter et à gérer les relations commerciales avec ses clients.

En outre, son activité pourra être irrégulière, tout comme ses revenus, sans pouvoir bénéficier des mêmes garanties que le salarié en termes de prestations sociales.

De consultant en ESN à freelance : une tendance en augmentation

Un nombre croissant de consultants en ESN sont tentés par le freelancing. Afin de minimiser les limitations et désavantages du statut d’indépendant, le portage salarial est l’une des options privilégiées par les ex-salariés.

Certaines entreprises clientes y trouvent également un avantage à travers un Taux Journalier Moyen généralement inférieur aux Taux Journaliers Moyens pratiqués par les ESN.

Un déclin d’attractivité pour les ESN ?

La forte attractivité pour le statut de freelance pose problèmes à certaines ESN qui ont de plus en plus de mal à fidéliser leurs salariés attirés par les rémunérations importantes et la liberté promises aux indépendants. Cela augmente fortement leur turn-over, ce qui nuit au niveau d’expérience des salariés de l’entreprise et au suivi des projets dans le temps.

Néanmoins, de nombreux consultants déchantent au bout de quelques mois et un nombre important font le chemin inverse, afin de retrouver le cadre et le confort d’une ESN.

Quel avenir pour les ESN ?

Les plateformes de freelances ont réussi à se créer une légitimité auprès des clients finaux, légitimité qui leur permet à présent de prendre des parts de marché aux ESN.

Leurs offres novatrices et la suppression des intermédiaires ont permis à ces plateformes d’attaquer frontalement la chaîne de valeur des SSII.
Néanmoins, les ESN s’adaptent à ces nouvelles tendances en se tournant vers des modèles innovants tels que la TMA ou le conseil.

Afin de faire face au développement des plateformes freelances, il est impératif pour les ESN de continuer à innover afin de proposer des services différenciants par rapport à celles-ci.

Partager cet article :

Laisser un commentaire