Quel volume idéal pour un récupérateur d’eau de pluie ?

Avoir un récupérateur d’eau de pluie installé chez soi est pratique, surtout si l’on a un grand jardin. En effet, vous n’aurez plus besoin d’utiliser de l’eau sanitaire pour parfaire l’entretien de votre potager. De plus, on peut aussi utiliser l’eau de pluie pour assurer une alimentation en eau non potable dans une habitation. Toutefois, comment faire pour déterminer la consommation en eau non potable pour un foyer ? Comment déterminer le volume d’un récupérateur d’eau de pluie ?

Choisir le volume du récupérateur d’eau de pluie selon son usage

Il est primordial de prendre en compte l’usage que vous allez en faire pour pouvoir connaître au mieux le volume du récupérateur d’eau de pluie qu’il faut choisir. De plus, vu que plus de la moitié de l’eau qu’un foyer consomme n’est pas nécessairement potable, vous allez pouvoir rediriger l’eau pour une utilisation dans une maison au lieu de la limiter pour l’arrosage du jardin. En procédant ainsi, vous allez pouvoir générer de l’économie du côté de votre facture en eau tout en respectant une démarche écologique.

Pour parfaire l’arrosage du jardin

Pour une utilisation dans un jardin, vous devez déterminer au préalable les dimensions de ce dernier ainsi que les fruits ou légumes que vous y cultivez, mais en général :

  • Une plantation standard nécessite 100 litres d’eau par m² ;
  • Un jardin d’enjolivure peut consommer 45 à 60 litres d’eau par m², dépendant grandement de la surface totale du potager ;
  • Un potager accueillant composé à la fois de massifs arbustes et de fleurs nécessite 30 à 40 litres par m² ;
  • Un jardin composé de plantes en pots a besoin de 1 300 litres d’eau par m².

En général, pour entretenir un jardin, l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie d’une capacité de 2000 litres est la meilleure solution.

Pour assurer l’entretien extérieur

volume récupérateur de pluie

 

Il est aussi possible d’estimer le volume d’un récupérateur d’eau de pluie selon le nombre de véhicules et la fréquence de lavage de ces derniers. De plus, faire de larges économies est tout à fait possible si vous lavez votre véhicule avec de l’eau de pluie recyclée.

Une voiture doit être lavée, en moyenne, 6 à 10 fois tout au long de l’année. Néanmoins, si le foyer possède plus de 2 véhicules, cela peut passer à 10 fois pour chacun d’eux. De plus, il faut compter au moins 200 litres d’eau pour chaque lavage, ce qui donne environ 2000 litres pour une année. Vous allez donc devoir adapter le volume de votre récupérateur d’eau de pluie en fonction de cela.

Pour utilisation dans une maison

Il est tout à fait possible d’utiliser de l’eau de pluie pour un usage dans une maison même si cela va demander quelques aménagements. Le fait est que l’eau venant de la pluie peut être redirigée vers la chasse d’eau ou encore vers la machine à laver. Toutefois, les usages que l’on peut faire avec de l’eau de pluie doivent être limités pour l’alimentation d’un lave-linge, pour parfaire le nettoyage du sol ou encore pour assurer l’approvisionnement en eau de la chasse des WC. La raison est que l’eau provenant de la pluie est considérée comme étant de l’eau non potable.

Et vu que les toilettes consomment environ 2500 litres d’eau par personne, le volume du récupérateur doit être adapté à cet usage.

Les paramètres à prendre en compte pour connaître le volume de la cuve de récupération d’eau de pluie

Une fois que vous avez déterminé votre consommation en eau, que ce soit pour votre jardin, pour le lavage de vos véhicules ou encore pour l’alimentation de la chasse d’eau des WC et de la machine à laver, vous allez pouvoir déterminer le volume total de la cuve de récupération d’eau de pluie qui pourra convenir à vos besoins.

Si vous avez un grand jardin d’une surface de 500 m², plusieurs plantes en pot, 2 voitures et que vous utilisez aussi l’eau de pluie pour une utilisation dans les toilettes, vos besoins en eau non potable doivent être en moyenne de :

  • 5000 litres pour le grand jardin ;
  • 1200 litres pour l’entretien des plantes en pot ;
  • 2500 litres pour parfaire le lavage de vos 2 voitures ;
  • 4000 litres pour assurer l’approvisionnement dans vos WC.

En somme, vos besoins en eau non potable avoisinent donc les 12 000 litres, soit environ 12 m3. Si votre toit peut récolter 72 m3 d’eau de pluie, il vous faut installer 3 récupérateurs d’eau :

  • Le premier avec un volume de cuve de 1000 litres, soit 10 m3 que vous allez installer près de votre terrasse ou sur la toiture pour l’alimentation en eau non potable interne de votre maison ;
  • Le deuxième, avec un volume de 2000 litres, placé au-dessus de votre garage pour assurer le lavage de votre voiture ;
  • La troisième, avec un volume de 5000 litres pour l’entretien de votre potager.

En déterminant votre consommation en eau non potable et en calculant le taux de précipitation dans votre région, il est tout à fait possible de connaître le volume de la cuve d’un récupérateur d’eau de pluie adapté à vos besoins. En même temps, vous allez pouvoir réaliser des économies, en réduisant la facture d’eau.

Partager cet article :

Laisser un commentaire