Les voitures électriques sont-elles vraiment plus propres ?

par 3/06/2019Lifestyle

De plus en plus populaires, les voitures électriques sont présentées par tous les constructeurs comme un moyen de transport propre qui permettra de réduire, voire supprimer, les émissions de particules polluantes. Dans un futur proche, donc, les voitures électriques remplaceront celles disposant d’un moteur thermique.

Cependant, les voitures électriques sont-elles vraiment plus propres ?

Voitures électriques : une production polluante

Les matières premières utilisées lors de la construction d’une voiture électrique soulèvent la première limite de ces véhicules dits "zéro déchet". En effet, équipées de batteries lithium-ion, les moteurs de ces voitures nouvelle génération ont un impact non-négligeable sur l’environnement qui dépasse largement celui causé par la production d’un moteur thermique.

En effet, les composants de ces batteries sont extraits dans la grande majorité des cas dans des pays en développement dans lesquels les conditions d’extraction ne sont pas aussi rigoureusement réglementées qu’en Europe.

Plusieurs recherches ont donc abouti au même résultat : l’augmentation du volume de production de voitures électriques nuira durablement aux pays dans lesquels les matières premières nécessaires à la fabrication des batteries sont extraites.

De plus, il est aujourd’hui presque impossible de définir un process de recyclage de ces batteries. Bien que les constructeurs concernés travaillent pour améliorer la production et le devenir de ces batteries, leur avenir est encore incertain et leur impact écologique actuel considérable.

Électricité, une énergie peu écologique

Au-delà de sa production, qui au niveau écologique impacte l’environnement autant qu’un moteur thermique, les batteries de ces voitures ont besoin de l’énergie électrique pour fonctionner. Même si ces voitures ne disposent pas de système d’échappement et n’émettent donc pas de CO2 directement, l’électrique nécessaire, elle, en émet, ou du moins sa production.

En effet, pour que la voiture soit totalement "propre", il faudrait que l’énergie électrique indispensable à son fonctionnement soit produite de façon écologique. Or, ça n’est pas le cas.

Effectivement, en France plus de 70% de l’électricité produite est issue de l’énergie nucléaire. Tout comme en Allemagne où près de 50% de l’électricité est fabriquée au sein de centrales thermiques très polluantes.

Certains chercheurs estiment d’une voiture électrique dépassant une tonne sera aussi voire plus polluante qu’une voiture disposant d’un moteur thermique.

Récentes, les voitures 100% électriques doivent encore améliorer leur performance pour réduire leur consommation d’énergie électrique afin de limiter leur impact sur l’environnement. De plus, leur fabrication est un véritable challenge pour les constructeurs qui doivent trouver des alternatives aux matières premières actuellement utilisées afin de permettre une construction zéro-déchet à tous les niveaux.

Bien qu’imparfaite, les voitures électriques polluent globalement moins que celles disposant d’un moteur thermique. À cela, il est important d’ajouter que l’achat d’une voiture électrique s’inscrit dans une tendance globale qui offrira aux citoyens du monde la possibilité de disposer d’un moyen de transport plus verte.

A lire :   Zone-Téléchargement toujours derrière ses clones dans les SERP