Flyer – La voiture volante de loisir signée Kitty Hawk

par | 15 Juin 2018 | Tech

Fantasme depuis des décennies maintenant, la voiture volante est en passe de devenir une réalité. La start-up américaine Kitty Hawk prévoit une version définitive de son engin volant sur le marché : le Flyer

Pour le moment, il n'est pas encore question de s'en servir pour se déplacer en milieu urbain, mais pour le divertissement, uniquement. Toutefois, c'est une nouvelle que tous attendent avec la plus grande impatience.

Kitty Hawk financé par le fondateur de Google  

C'est la startup Kitty Hawk qui est à la tête de cette initiative. Financée par l'un des fondateurs de Google, Larry Page cette dernière vient de présenter son concept de "première voiture volante". Et même si l'un des dirigeants d'Alphabet, maison mère de Google, fait partie du projet, il reste totalement détaché du géant technologique américain.

La startup présente donc fièrement "Flyer", une grande innovation dans le domaine du transport aérien.

Un croisement entre l'hydravion et le drone

Le design de cette voiture volante est impressionnant. Equipé de deux flotteurs et des rotors, les experts dans le domaine verront dans cet engin un savant mélange entre un hydravion et un drone. À première vue, il ne ressemble donc pas réellement à une voiture avec des ailes.

Grâce à ces dix hélices, tous alimentées par des batteries lithium-ion, Flyer peut se déplacer à une vitesse maximale de 32 km/h. Quant à l'autonomie, ses performances sont assez limitées. Ne vous permettant qu'entre 12 et 20 minutes de trajet, ce n'est pas le meilleur allié pour se déplacer pour un week-end.

Flyer, un engin de loisir

Pour la startup, cette première voiture volante n'est pas faite pour se déplacer. Elle est plus tournée vers le loisir. Pour cause, elle est aussi facile à manipuler qu'un jeu vidéo.

À partir du pilotage au joystick, son utilisation peut être gérée automatiquement et facilement. Ainsi, vous n'avez pas besoin d'un permis ou d'un brevet de pilote pour pouvoir en jouir. Et cette caractéristique permet de différencier grandement le Flyer des autres modèles naissants de voiture volante.

Des tarifs encore méconnus

Pour le moment, aucun tarif n'a encore été communiqué par la startup. Néanmoins, les précommandes sont déjà ouvertes.

Sur le site officiel de Kitty Hawk, il est ainsi possible de réserver la première édition "Founder Series" ou même de se positionner comme partenaire pour la gestion des futures flottes de cette voiture volante.

Cora, un aéronef de Kitty Hawk

En ce moment, Kitty Hawk teste déjà un autre modèle en Nouvelle-Zélande : le Cora.

Voiture électrique volante sans pilote, son utilisation est surtout destinée à être une alternative à certaines compagnies aériennes ou des taxis. Pour s'en servir, les passagers doivent réserver leur voyage.

Pour le moment aucune autre information n'a encore été divulguée, mais la phase de tests est prévue  sur une durée de six ans au total.