USA – La police déverrouille des iPhone grâce aux morts

par | 12 Avr 2018 | Tech

Le déverrouillage d’un iPhone est devenu depuis quelque temps une opération des plus importantes pour la police, car les données contenues dans cet appareil peuvent constituer des preuves intéressantes pour élucider tel ou tel crime. C’est pour cela que les forces de l’ordre recherchent tous les moyens possibles pour ce faire. Elles sont même prêtes à payer des millions de dollars aux hackers pour débloquer un seul iPhone.

Elles ont d’ailleurs essayé de collaborer avec Apple, sauf que celle-ci ne leur a accordé aucune entente. Elle ne risquera pas selon elle la sécurité de ses nombreux clients à cause d’un forcing de la police. Cette dernière se révèle ainsi obligée de trouver ses propres techniques pour déverrouiller les iPhone. Elle est arrivée dernièrement à utiliser des morts dans le seul but de le faire.

L’empreinte digitale des morts encore utile pour déverrouiller des iPhone ?

Beaucoup se demandent comment un cadavre peut déverrouiller un iPhone. Cette opération plutôt insolite a pu être possible avec le fameux TouchID conçue par l’entreprise à la pomme et qu’elle a dotée à ses iPhone sortis récemment.

Si certains chercheurs ont déjà affirmé être capables de contourner le FaceID avec de simples photos, la police, elle, a franchi la protection par le TouchID avec l’empreinte digitale des morts. Tout a commencé le 28 novembre 2016, sur le campus de l'Université de l'Ohio à Columbus aux États-Unis où un certain Abdul Razak Ali Artan a renversé plusieurs personnes avec une voiture et a poignardé d’autres au moyen d’une arme blanche. Bien évidemment, les forces de l’ordre ont été obligées de l’abattre. Et ce n’est que 7 heures après son décès qu’elles ont pris l’initiative d’utiliser son index pour déverrouiller son iPhone pour en savoir un peu plus sur son identité.

 

Seulement, cette procédure n’a pas réellement trouvé succès puisque le criminel ici avait un iPhone 5 qui ne disposait pas encore donc de la fonctionnalité TouchID. Néanmoins, elle a été un bon début pour la police, car elle n’a pas délaissé cette méthode pour autant et elle fonctionne désormais avec les modèles récents d’iPhone.

Les morts toujours bien efficaces pour déverrouiller des iPhone ?

À partir de ce meurtre qui s’est passé à Columbus aux États-Unis, l’utilisation de l’empreinte digitale des morts pour déverrouiller des iPhone est devenue une méthode banale pour la police. Elle a en effet su faire ses preuves.

Les forces de l’ordre n’hésitent plus donc à appliquer le doigt d’un mort sur le scanner d'un iPhone afin d’y découvrir des secrets sur les divers crimes qu’il a commis. Ces données récupérées dans ce smartphone peuvent beaucoup servir. En guise d’exemple, elles ont été déjà utilisées à plusieurs reprises aux USA dans plusieurs affaires d'overdose. Elles ont ainsi beaucoup aidé la police à dénicher les dealers.

De plus, cette fameuse technique se révèle bel et bien légale puisque dès leur décès, les morts perdent entièrement et automatiquement le droit à la préservation de leur vie privée.

A LIRE EGALEMENT