Quel sport pour un enfant choisir ?

par Mise à jour le 10/08/2019Sport

Vous souhaitez que votre fils ou votre fille fasse une activité sportive. Mais quel sport choisir pour son enfant ? Pour vous aider, nous vous listons ici les sports accessibles dès le plus jeune âge ainsi que leurs bienfaits.

La pratique du sport pour un enfant

La pratique régulière d'un sport est extrêmement bénéfique pour un enfant. Elle contribue à se maintenir en bonne santé.

Le sport est aussi une façon de canaliser son énergie, souvent débordante. Pratiquer une activité sportive, c'est aussi apprendre à respecter des règles et à vivre avec autrui, à sociabiliser. Ce peut aussi être un moyen de prendre confiance en soi, pour les enfants timides et réservés.

Quels sports sont adaptés pour les enfants ? Les pratiques sportives proposées sont nombreuses et pour tous les âges. Il y a forcément un sport qui correspond à son enfant.

La baby-gym ou les bébé-nageurs pour les plus petits

Il est possible de commencer le sport dès le plus jeune âge.

A partir de 6 mois, sont ouvertes les inscriptions à l'activité bébé-nageur. Elle se pratique avec au moins l'un des deux parents et contribue à renforcer le lien qui existe déjà entre ces deux êtres.

Bébé s'éveille, apprend aussi à bien appréhender le milieu aquatique. Il se détend et se relaxe tout en développant sa motricité.

A compter de 10 – 12 mois, bébé peut aussi pratiquer la baby-gym. Sur terre cette fois, la baby-gym développe la motricité. Bébé apprend à coordonner ses gestes et découvre la relation de cause à effet.

Les sports pour un enfant

Selon sa personnalité, l'enfant présentera plus d'intérêt pour un sport plutôt qu'un autre. Il est donc recommandé de commencer par des séances d'initiation afin qu'il puisse tester l'activité et voir si elle lui convient.

Le football

Il est l'un des sports les plus plébiscités. Le foot peut être pratiqué en club dès 6 ans. Tout est adapté à l'âge de l'enfant : les séances d'entrainement, les horaires, la durée des matches, la taille du terrain, le nombre de joueurs, le ballon.

Il s'agit d'un sport collectif, l'enfant apprend donc à interagir avec les autres, découvre des valeurs telles que la solidarité, l'esprit d'équipe, l'entraide. Il développe son endurance et son esprit stratège, apprend à anticiper.

La danse

Plutôt devrait-on dire les danses, car la discipline se décline par spécialité : danse jazz, danse urbaine, danse classique... L'enfant apprend à se concentrer pour respecter le rythme et la cadence. Il développe aussi son oreille musicale et ses facultés de mémorisation, pour retenir les enchainements et les chorégraphies.

La danse demande de la persévérance. La musculature est sollicitée dans son ensemble et les entrainements favorisent aussi la souplesse.

La natation

La natation est un sport très bénéfique pour un enfant. Il limite le risque de noyade, dont un grand nombre est à déplorer chaque année. Ce n'est pas pour rien qu'apprendre à nager redevient une préoccupation nationale et s'inscrit dans le cadre de la scolarité.

La natation sollicite tous les muscles du corps et permet aussi de travailler sa respiration. L'effort se fait sans à-coup, il est donc neutre sur les articulations.

Les arts-martiaux

Judo, karaté, aïkido... Il existe de nombreux arts martiaux. La pratique d'un tel sport appelle à gérer sa maitrise de soi, à anticiper les mouvements de l'adversaire, à coordonner et doser ses propres gestes. Ces sports permettent aussi de savoir se défendre.

Les arts-martiaux sollicitent autant le physique que le mental. La respiration en est un point clé. Les arts-martiaux véhiculent des notions de respects, de maîtrise, de confiance en soi, d'harmonie.

La gymnastique

La gymnastique allie force et souplesse. La musculature y est sollicitée et côtoie la grâce et l'élégance.

Elle permet aussi de travailler sur l'équilibre. La coordination des mouvements est essentielle, tout comme la mémorisation d'enchainements.

L'athlétisme

L'athlétisme regroupe plusieurs disciplines. Les touches à tout pourront donc s'essayer à plusieurs sports jusqu'à trouver leur spécialité.

Persévérance, endurance, challenge, motivation, souffle et musculature sont au programme.

Le basketball

Le basket est un sport collectif. L'enfant y apprend à interagir avec ses partenaires, développe son esprit d'équipe. Il apprend beaucoup sur lui et sur les autres.

Au niveau physique, il développe ses muscles et son souffle. L'enfant doit aussi faire preuve de concentration et de précision pour marquer des paniers.

La lutte

La lutte est un sport qui peut se pratiquer très tôt, dès 4 ans. On parle d'ailleurs de baby-lutte. Ce sport permet à un enfant, aussi réservé soit-il, de rapidement prendre confiance en lui.

La lutte développe la motricité, la musculature, l'anticipation, la maitrise de soi.

L'équitation

Un enfant qui pratique l'équitation apprend très tôt à s'affirmer pour maîtriser son cheval. Il apprend aussi à anticiper ses réactions. Il comprend vite qu'il n'est pas le seul décisionnaire, qu'une interaction doit se créer avec l'animal et que sa façon d'appréhender les choses est essentielle.

L'équitation responsabilise l'enfant par la relation qu'il doit nouer avec le cheval et les soins qu'il doit lui procurer.

Le yoga

Les enfants peuvent être initiés très tôt au yoga, qui prend un aspect ludique pour s'adapter à leur jeune âge. Les postures sont elles-aussi en adéquation avec leur capacité.

L'enfant prend pleinement conscience de son corps. Il travaille aussi ses capacités à se concentrer. L'enfant apprend à maitriser ses émotions.

Les notions de relaxation, de la relativisme, d'harmonie lui devienne familières.

Quel que soit leur âge, les enfants peuvent choisir un sport. Il est important qu'ils soient motivés et que l'activité reste un plaisir. Faire découvrir plusieurs disciplines à l'enfant lui permettra de trouver son sport, dans lequel il évoluera à son rythme.

A lire :   KTM ou la puissance de motos authentiques