Réglementation plaque professionnelle

par | 17/04/2019 | Business

La plaque professionnelle est un outil indispensable pour augmenter la visibilité de d’une entreprise ou une profession libérale. Cependant, il existe une législation qui encadre ce type de signalétique et de nombreuses normes sont à respecter.

Effectivement, les professions libérales n’ont pas le droit de réaliser de publicité afin de promouvoir leur activité. De ce fait, les professions médicales et juridiques (médecin, infirmier, avocat, notaire…) doivent miser sur leur plaque professionnelle afin de se faire connaître et se distinguer de la concurrence.

Signalétique professionnelle non publicitaire

La plaque professionnelle est reconnue par la loi pour être une signalétique informative et non publicitaire. En effet, les professions libérales n’ont pas le droit de réaliser de la publicité pour leur activité. Cependant, il est autorisé d’apposer une plaque pro sur leur devanture afin d’être visible par les passants.

La plaque professionnelle doit alors informer les personnes de la présence d’une entreprise ou d’un cabinet libéral et permettre de les guider jusqu’à la porte d’entrée.

De ce fait, la plaque doit comporter toutes les informations nécessaires afin d’arriver à bon port et pouvoir contacter le professionnel en cas d’absence.

Les mentions qui doivent apparaître sur une plaque pro

Selon les différentes professions il faut prendre contact avec le conseil de l’ordre afin de connaître les différentes mentions qui sont autorisées à être gravées sur la plaque. Généralement ce sont les suivantes :

  • Nom, Prénom
  • Qualité et spécialité
  • Diplômes et différents titres
  • Horaires
  • Téléphone
  • Étage (si le lieu se situe dans un immeuble)

Nous vous conseillons de visiter le site gravoplaque.fr qui est une très bonne source afin de d’en savoir plus sur les mentions légales à inscrire sur sa plaque professionnelle.

Le format de la plaque

De même que pour les mentions à graver sur la plaque professionnelle, le format est défini par le conseil de l’ordre de votre profession. Les dimensions les plus courantes pour une signalétique de ce type sont les suivantes :

  • Format pour les métiers de justice : (avocat, huissier, notaire…) : 20 x 15 cm
  • Format pour les professionnels de santé (médecin, infirmier, podologue…) : 30 x 20 cm et 30 x 25 cm
  • Format pour les métiers de la finance (expert comptable et autres sociétés) : 40 x 30 cm - 30 x 40 cm et 60 x 30
  • Format pour une plaque complémentaire : 30 x 5 cm

Choisir la matière et la couleur de sa plaque

Il existe différentes matières et couleurs pour créer une plaque professionnelle personnalisée. La législation n’oblige pas de matière ou couleur en particulier mais les codes du métier demandent parfois d’avoir une plaque sobre et en adéquation avec l’environnement.

En effet, si votre cabinet se situe dans un immeuble, il faudra se référer auprès du syndicat de copropriété afin d’apposer une plaque en accord avec celle de vos confrères.

Plaque en Plexiglas

Le Plexiglas est la matière à la mode pour cette signalétique. En effet, son excellent rapport qualité-prix est très prisé par les professionnels.

De plus, son aspect transparent lui donne un effet contemporain et moderne qui est très prisé. C’est une signalétique très solide et qui peut être déclinée en quadri dans toutes les couleurs.

Plaque en Laiton

Le laiton est une matière qui est démontre un certain prestige. Elle est très prisée par les professionnels de la santé et de la justice.

C’est une plaque professionnelle haut de gamme qui permet de montrer les valeurs honorables de sa profession.

Plaque en Aluminium et Dibond

L’aluminium peut se décliner aussi en Dibond. Ce type de plaque ressemble fortement à une plaque en laiton mais assure un plus large choix créatif au niveau de l’impression.

Plaque en PVC

La plaque en PVC ou plastique est surtout utilisée de manière temporaire ou pour indiquer différentes pièces de l’entreprise.

Conclusion

Pour conclure, la plaque est un élément indispensable pour se distinguer et être visible. Il n’existe pas une législation en particulier mais le conseil de l’ordre de votre profession doit vous indiquer toutes les informations nécessaires à la création de votre plaque.