Diagnostics immobiliers : un prix plus élevé dans les villes moyennes ?

Tout propriétaire qui envisage de mettre en location ou de vendre son bien immobilier doit constituer un dossier de diagnostic technique (DDT). Ce dossier regroupe les diagnostics immobiliers obligatoires réalisés suivant les normes fixées. Si ces diagnostics sont soumis à des normes précises, les tarifs quant à eux ne le sont pas. Quels sont les diagnostics obligatoires ? Comment explique-t-on les différences de prix d'une ville à une autre ?

Diagnostic de performance énergétique (DPE) : un diagnostic obligatoire pour la vente comme pour la location

Le DPE reste le premier diagnostic auquel pensent la plupart des acquéreurs ou locataires lorsqu'on aborde les diagnostics immobiliers à cause du prix de l'énergie. Ce diagnostic a un double objectif. Le premier consiste à déterminer les dépenses énergétiques et le second vise à protéger les ressources de la planète en cherchant à réduire au minimum la consommation d'énergie. Le DPE permet donc au locataire ou à l'acquéreur de se renseigner sur la consommation énergétique de son futur appartement ou maison.

Depuis sa mise en place, le diagnostic de performance a connu de nombreuses évolutions. Le 1er janvier 2012 par exemple, 6 mesures de fiabilisation de ce diagnostic sont entrées en vigueur. 1 an après (soit le 1er janvier 2013), un nouveau mode a été défini pour l'établissement du DPE (nouveaux paramètres et nouvelle méthodologie de calcul, et bien d'autres changements).

Avant de lancer votre projet de vente ou de location de logement, il s'avère donc utile de trouver un professionnel qualifié pour réaliser les diagnostics immobiliers obligatoires à METZ (57), si vous habitez dans la région lorraine : vous devez en effet vous assurer que ce dernier maîtrise bien les normes en vigueur. Pour information, le DPE regroupe 4 grands points :

  • la description du bien immobilier en question : son système de chauffage et de climatisation, ses équipements de ventilation et de refroidissement, sa capacité de production d'eau chaude sanitaire, etc.,
  • deux étiquettes (énergie et climat),
  • un relevé détaillé et complet des données sur lesquelles le diagnostiqueur s'est basé pour effectuer le calcul du DPE,
  • les recommandations précises au sujet des mesures appropriées pour améliorer la performance énergétique du bien diagnostiqué.

diagnostics immobiliers obligatoires

Toutes ces informations doivent figurer sur le DPE avant que celui-ci soit validé. Les deux étiquettes sont constituées de 7 classes (de A à G). Chaque classe correspond à une performance énergétique donnée. Il faut préciser que le DPE devient parfois un véritable outil de négociation lors de la vente de votre bien immobilier. Sa durée de validité est de 10 ans.

Quels sont les autres diagnostics obligatoires ?

En plus du DPE, vous devez réaliser d'autres diagnostics afin d'avoir votre dossier de diagnostic technique au complet. Concernant les autres diagnostics, il y a notamment :

  • le diagnostic amiante : il concerne principalement les biens immobiliers dont les permis de construire ont été obtenus avant 1997. Il vise à déterminer la présence ou non de cette matière nocive,
  • le diagnostic de gaz et électrique : lorsque vos installations datent de plus de 15 ans, vous devez également inclure ce diagnostic dans votre DDT. Il permet de protéger le potentiel acheteur des risques liés à une fuite de gaz et renseigne sur la conformité des installations électriques aux normes définies. Il est valide pour 3 ans,
  • les diagnostics assainissement : pour les biens immobiliers non reliés au réseau public d'assainissement. Le diagnostic assainissement est valide pour 3 ans,
  • le diagnostic termites : pour les logements situés dans une zone où ces insectes sont présents. Ces zones sont définies par l'autorité préfectorale. Il est valide pour 6 mois,
  • le certificat d'état des risques et pollutions : l'acheteur ou le locataire doit être informé des risques spécifiques à la zone géographique de son futur logement,
  • le diagnostic Carrez : seuls les biens en copropriété sont concernés par ce diagnostic. Il permet de rassurer l'acheteur sur la superficie réelle de son futur logement. Sa durée de validité est illimitée,
  • le diagnostic plomb : pour les anciens logements datant des années 1949.

Qu'est-ce qui justifie l'écart de tarifs pratiqués par les diagnostiqueurs d'une ville à une autre ?

Selon les experts du domaine, les variations des prix des diagnostics immobiliers s'expliquent par la loi de l'offre et de la demande. Les tarifs pratiqués dans les grandes agglomérations comme Paris, Marseille et Lyon sont moins chers que ceux pratiqués dans les villes moyennes. Aucun barème de prix n'est fixé par la législation. Les diagnostiqueurs fixent eux-mêmes leur prix. Ceux qui se trouvent dans les villes où la demande est forte doivent user d'une approche commerciale un peu plus agressive avec des prix plus serrés. Par ailleurs, la tension immobilière influence également ces tarifs. Certaines agences offrent également des prestations en urgence dans le cadre des mises en location. Cela peut faire aussi grimper les prix.

écart tarifs diagnostics immobiliers

Les devis des diagnostics immobiliers sont établis en tenant compte de plusieurs paramètres. En plus de la superficie du bien à examiner et du nombre de diagnostics à réaliser, les diagnostiqueurs ajoutent également d'autres frais. Vous devez par exemple parfois payer des frais de transport. En effet, selon le type de diagnostic à effectuer, le professionnel aura besoin de certains outils qu'il devra déployer sur place. Les agences incluent également des frais de locaux dans leur devis. Or, les frais des locaux varient d'une ville à une autre. Cela fait donc partie des éléments justifiant les écarts de prix des diagnostics.

Comment réaliser ces diagnostics aux meilleurs tarifs ?

Pour faire baisser le coût total des diagnostics immobiliers, la solution est de choisir un pack de diagnostics. Plusieurs agences de diagnostic proposent des offres groupées. Cela vous permet de faire réaliser tous les diagnostics par une seule entreprise et d'obtenir tous les certificats exigés pour la vente ou la location d'un bien immobilier. Il faut préciser que le nombre de diagnostics obligatoires varie en fonction de la nature du bien, de sa localisation et de son ancienneté. Les packs vous permettent de bénéficier d'une réduction pouvant atteindre 50 % du prix normal. Pour dénicher les packs de diagnostics les plus avantageux, vous pouvez comparer les devis de plusieurs entreprises.

Plusieurs sites spécialisés offrent ce service. Grâce à un outil tel qu'un comparateur de devis de diagnostics immobiliers, vous aurez la chance de trouver l'offre adaptée à votre budget.

Partager cet article :

Laisser un commentaire