Tout savoir sur les parquets anciens pour votre maison

Les parquets anciens sont un atout charme dans les maisons anciennes. Ils participent à la décoration de la demeure en y apportant une touche chaleureuse. S'ils sont en bon état lors de l’achat de la maison, il est préférable de les garder afin de conserver l’âme de l’habitation.

Entretenir un parquet ancien est une tâche assez simple à effectuer si elle est faite régulièrement. La rénovation d’un parquet ancien, quant à lui, demande un peu de technicité et de matériel, mais en vaut la peine.

Qu’est-ce qu’un parquet ancien ?

Un parquet ancien est un ensemble de lames droites le plus souvent fabriquées à partir de bois de chêne. Il sert à revêtir le sol et lui confère un charme décoratif en fonction du motif voulu.  Il transmet son caractère naturel à l’ensemble de l’habitation.

Très résistants, les parquets anciens ont généralement une durée de vie longue. Faciles à entretenir, ils ont été adoptés par de nombreux propriétaires pour décorer l’intérieur de leurs maisons. Il existe différents types de parquets anciens.

Les différents types de parquets anciens existants

Le type de parquet à mettre dans une pièce dépend de la fréquence à laquelle elle est utilisée. Le type de parquet à choisir varie également en fonction de votre goût et dépend de votre budget. Voici pour vous les types de parquets anciens disponibles pour embellir votre maison selon vos besoins.

Les parquets anciens en point de Hongrie

Le parquet ancien en point de Hongrie est une flexion du parquet haussmannien. Les largeurs de même que les longueurs des lames de ce type de parquet sont similaires. La coupe de son angle est définie selon les préférences de l’utilisateur. Lors de la pose de ce parquet dans une pièce donnée, il est important de prendre en compte la structure du calepin de cette pièce.

En effet, il est agréable de faire un bandeau aux alentours de la pièce avec des lames droites pour obtenir un carré en présence d’une cheminée ancienne. Ainsi, la pose de votre parquet en point de Hongrie sera sans difficulté. La patine ancienne sera alors exceptionnelle et unique.

Les parquets anciens en bâton rompu

Très proche du parquet en point de Hongrie, le parquet en bâton rompu possède des lames au bout dont l’angle est droit, c’est-à-dire un angle de 90°. Non seulement les motifs du parquet en bâton rompu donnent de l’esthétique à vos pièces, mais ils leur apportent également de l’authenticité.

Tout comme les parquets en point de Hongrie, la pose des motifs du parquet en bâton nécessite de prendre en considération le calepinage de la chambre. Ainsi, les mesures des lames de vos parquets seront en conformité avec les mesures de la pièce où ils seront posés.

Les parquets anciens de Versailles

D’origine française, le parquet de Versailles est un parquet en chêne. Ce sont des parquets qui ont été changés à la place des sols en marbre. Assemblés avec des tenons et des mortaises, la fabrication ainsi que l’assemblage de ces parquets donnent de complexité.

La fabrication des parquets anciens de Versailles nécessite assez de compétences. Ces parquets existent sous une dimension habituelle de 98x98 cm avec une épaisseur de 20 mm en général. On retrouve actuellement sur le marché des motifs de parquets anciens de Versailles avec un dimensionnement de 100x100 cm pour des raisons pratiques.

Les parquets anciens haussmanniens

Réalisés à base du bois en chêne, les parquets anciens haussmanniens se rapprochent des parquets anciens en point de Hongrie du point de vue architectural. La nuance ici est que les parquets haussmanniens utilisent des coupes à l’angle. Ce sont des parquets qui sont dotés de lames droites, de rainures ainsi que de languettes.

La pose de ces parquets semble facile à cause de ces éléments supplémentaires qu’ils possèdent. Il se pose à l’Anglaise, c’est-à-dire avec des lames droites, mais de longueurs distinctes. La largeur de ce type se retrouve le plus souvent entre 8 et 10 cm.

L’entretien et la rénovation des parquets anciens

Une chose est de poser les parquets anciens dans votre pièce, mais l’autre chose est de savoir comment l’entretenir régulièrement pour conserver son éclat et son caractère durable.

Entretien d'un parquet ancien

Identifier la finition d’un parquet

La première des choses à faire avant de nettoyer votre parquet est d’identifier sa finition. La finition d’un parquet n’est rien d’autre que sa couche de protection. C’est la couche appliquée sur le bois en dernière position après la pose du parquet.

La finition peut être de trois natures distinctes , à savoir la finition en huile, la finition en cire et enfin la finition en vitrification. Pour savoir la nature de la finition utilisée, il suffit de mettre sur le parquet quelques gouttes d’eau et frotter légèrement avec un chiffon puis observer le résultat.

À la suite du frottement, si la finition se déteint légèrement, alors il s’agit d’une finition en cire. Dans le cas où l’eau se détache de la finition sans avoir d’effet sur cette dernière, la finition est en huile ou en vitrification.

L’entretien du parquet selon le type de finition

Lorsque votre parquet ancien a une finition en huile ou en vitrification, il demande moins d’entretien. Vous pouvez utiliser de la serpillère trempée dans l’eau tiède et la passez ensuite sur le parquet pour lui redonner un éclat. L’usage de l’aspirateur est également une bonne méthode pour y parvenir. La finition en cire est la plus appliquée pour les parquets anciens.

Cependant, cette finition devient rare actuellement à cause de son entretien contraignant et exigeant. L’usage de l’eau est carrément déconseillé pour le parquet ciré au risque de le détruire. Il est donc recommandé d’utiliser de la cire deux fois par an. Si des taches se retrouvaient sur votre parquet, il serait mieux d’enlever la finition et de mettre une couche neuve en cire.

La rénovation des parquets anciens

L’usage des parquets anciens pendant une longue période pourrait les vieillir. Il serait alors commode de penser à une rénovation pour redonner de l’éclat à votre pièce. La rénovation des parquets nécessite assez de travail. Cela devrait être effectué par un professionnel qualifié. Au premier abord, il est nécessaire de rendre lisse votre parquet avec du papier de verre ou de la ponceuse électrique.

Rénovation parquets anciens

Cela permet de fermer toutes les éventuelles fentes et rayures à l’aide de la pâte à bois. Le ponçage permet également d’éliminer les possibles dissemblances que pourrait avoir votre paquet. C’est l’occasion pour vous de vérifier si des lames de votre parquet étaient abimées. Changez alors les lames abîmées et positionnez-les à la place qu’il faut.

Après le ponçage, passez délicatement plusieurs couches de la finition de votre choix. Cette finition peut bien être du vernis (vitrificateur), de l’huile ou de la cire. Laissez sécher chaque couche avant de passer la couche suivante afin de redonner de l'éclat à votre parquet ancien.

Les parquets anciens constituent des moyens naturels pour rendre attrayant l’intérieur de votre demeure. Tout dépend du type de parquet ancien voulu, de votre goût pour les motifs et du budget que vous comptez allouer à leur pose. De toute évidence, vous devez vous atteler à un entretien efficace de ces parquets en fonction de la finition. Leur éclat contribue considérablement à l’éclat et à la beauté de votre habitation.

Partager cet article :

Laisser un commentaire