Mutuelle pour étudiants : guide d’un régime particulier

L'un des facteurs essentiels à la réussite des études reste une bonne santé. Il est donc indispensable pour l'étudiant de souscrire une mutuelle adaptée à ses besoins de santé et à son budget. Voici tout ce que vous avez besoin de savoir à propos de ce régime particulier.

Les mutuelles étudiantes : pourquoi sont-elles essentielles ?

Comme son nom l'indique, une mutuelle étudiante est destinée exclusivement aux étudiants inscrits dans un établissement d'enseignement supérieur : université, IUT, classe préparatoire… Elle vise essentiellement à couvrir l'étudiant en complément du régime obligatoire de la sécurité sociale auquel il reste affilié. L'avantage majeur de ce régime est qu'il est accessible à des coûts très abordables. Il est possible de trouver des mutuelles étudiantes pour petits budgets en ligne, en comparant d'abord les offres des complémentaires. La mutuelle étudiante constitue la meilleure option pour les jeunes étudiants qui disposent d'un budget assez serré, mais d'une bonne santé nécessitant peu de soin.

Certaines spécialités comme la psychologie (consultation chez un psychologue), la sophrologie, l'ostéopathie ne sont pas couvertes par la Sécurité sociale alors que les mutuelles étudiantes proposent des couvertures dans ce sens. La complémentaire santé est la solution parfaite pour des étudiants qui doivent voyager à l'étranger dans le cadre des études ou pour un projet professionnel :

  • stages académiques,
  • excursions universitaires,
  • emploi d'été ou des vacances…

Très peu de contrats de mutuelle santé prévoient ces cas de figure. Enfin, contrairement aux mutuelles parentales, la complémentaire pour étudiant prend en compte le remboursement : des serviettes périodiques, des moyens de contraception, des aides au sevrage tabagique, des frais de taxis…

La sécurité sociale pour les étudiants existe-t-elle toujours ?

Jusqu'à la rentrée académique 2018, les étudiants étaient soumis à un régime spécial. Ainsi, en s'inscrivant à l'université, ces derniers devaient, en plus des droits d'inscription, s'acquitter d'une cotisation de 217 euros (2018). Ils étaient alors affiliés à une mutuelle pour étudiant qui faisait office de centre de Sécurité sociale. Désormais, ce régime spécifique n'existe plus depuis la loi ORE (Orientation et Réussite des Étudiants), en date du 8 mars 2018.

Dorénavant, l'étudiant français n'a plus à effectuer une démarche de souscription lors de son inscription parce qu'il conserve le régime auquel il est affilié : le plus souvent celui de ses parents (régimes généraux, agricoles ou autre). Toutefois, il reste autonome avec son propre numéro de Sécurité sociale pour la prise en charge de la Protection Universelle Maladie (PUMA). L'étudiant est libre de souscrire une complémentaire santé s'il n'est pas pris en compte par celle de ses parents.

mutuelle étudiante comparateur

Comment trouver la bonne mutuelle selon votre profil ?

Pour trouver la couverture la mieux adaptée à votre profil, il convient d'anticiper vos besoins de santé. Faites un état des lieux de vos besoins en vous posant les bonnes questions. Par exemple, pour un étudiant qui ne souffre d'aucun trouble visuel, auditif, ni dentaire, il sera préférable d'opter pour une mutuelle étudiante capable de rembourser correctement ses éventuelles consultations généralistes et ses médicaments. En revanche, pour l'étudiant qui porte des lunettes, il sera indispensable de trouver la meilleure prise en charge pour ce genre d'équipement.

Si vous consultez régulièrement des spécialistes, notez que bon nombre d'entre eux appartiennent à la convention de secteur 2. Autrement dit, ils pratiquent des dépassements d'honoraires. L'idéal dans ce cas sera de bien comparer les tableaux de garanties et d'opter pour une prise en charge supérieure à 100 %. Dans tous les cas, fixez-vous un budget limite à ne pas franchir. Enfin, prenez le temps de comparer les offres des différentes mutuelles afin de trouver la plus avantageuse, c'est-à-dire celle qui offre un meilleur rapport qualité-prix. Dans cette optique, les comparateurs en ligne sont les outils idéaux. De plus, ils sont aussi rapides qu'efficaces.

Étudiants à l'étranger, comment vous assurer ?

Si un étudiant assuré auprès du régime français devait, dans le cadre de ces études, séjourner à l'étranger, il a la possibilité de demander à sa caisse de mutuelle étudiante, la carte européenne d'assurance maladie (CEAM). La demande peut s'effectuer en ligne, au moins 15 jours avant le départ à l'étranger sur le site internet de votre mutuelle étudiante. La CEAM vous permet de continuer de bénéficier de la prise en charge de vos frais de santé dans le pays d'accueil.

Si pour une raison ou une autre vous voyagez sans la CEAM, vous devez télécharger un certificat provisoire de remplacement de la CEAM, en ligne depuis le site internet de la caisse d'assurance maladie dont vous dépendez. Ce certificat d'une validité de 3 mois se substitue entièrement à la CEAM et vous octroie les mêmes droits. En cas de soins médicaux pendant votre séjour, il vous suffira de présenter votre carte européenne d'assurance maladie attestant de votre droit aux soins. Vous pourrez ainsi profiter de la prise en charge des frais de soin selon la législation et la procédure inhérentes à votre pays de séjour.

Partager cet article :

Laisser un commentaire