Ce n'est pas à vous, qui prenez quotidiennement les transports en commun, que je vais apprendre que l'on y rencontre des gens tristes, énervés ou encore stressés.

Journaux dans les mains et écouteurs dans les oreilles, chacun est dans son coin et ne prend pas forcément le temps de regarder ce qui se passe au tour de lui.

Dans le métro de New York, la situation n'est pas différente. Heureusement, la Police de l'Amour veille à changer cela.

Embarquement immédiat pour le Wagon de l'Amour.


J'espère recevoir une belle ovation lors de ma prochaine montée dans le métro parisien 😀