ISR – Qu’est-ce que l’Investissement Socialement Responsable ?

par 7/09/2019Finance

Le terme ISR (Investissement Socialement Responsable) est un concept qui permet d’intégrer des critères extra-financiers dans une démarche d’investissement, et donc dans la gestion de portefeuilles ou de placements. Ces critères sont environnementaux, sociaux et éthiques.

L’Investissement Socialement Responsable ou ISR

Le monde de l’investissement est souvent accusé d’être dénué de principes moraux ou éthiques. Pourtant, depuis plusieurs années, l’ISR (Investissement Socialement Responsable) se développe et prend une place considérable dans le monde de la finance.

Son but est de permettre à l’investissement de soutenir les entreprises vertueuses. Il s’agit des entreprises qui possèdent des principes moraux, sociaux et environnementaux positifs. Et donc, de délaisser les entreprises qui sont plus laxistes dans ces domaines.

Les particuliers comme les entreprises peuvent alors choisir d’investir dans des sociétés spécifiques. Et notamment dans celles dont les activités ou les principes de fonctionnement soutiennent une logique de développement durable.

Cependant, il n’est pas toujours facile d’avoir une véritable expertise dans ce domaine, tout en gérant correctement le risque financier. C’est pourquoi des fonds dits ISR se sont créés.

Ils sont gérés par des professionnels spécialisés dans ces domaines et dans la finance. Les gérants des fonds ISR placent les enjeux sociaux et environnementaux au premier plan dans leurs décisions d’investissements.

Les 3 formes de l'Investissement Socialement Responsable

Les fonds ISR peuvent prendre en compte plusieurs méthodes, leur permettant de choisir les valeurs qui entreront en portefeuilles. La gestion ISR peut alors prendre trois formes différentes.

Les fonds socialement responsables

Les fonds socialement responsables, que l’on dit aussi "de développement durable" intègrent des critères sociaux et environnementaux d’évaluation.

Pour réaliser des choix d’investissements, les entreprises et autres entités se basent sur des critères environnementaux. Mais aussi sociaux et de gouvernance d’entreprise, qu’ils croisent ensuite avec des critères financiers classiques.

Ainsi, l’approche concerne moins l’activité des entreprises, mais la manière dont elles réalisent cette activité. Il est possible de choisir d’investir dans une entreprise en raison de ses efforts de respect de l’environnement et de bon traitement du personnel.

L’engagement actionnarial

L’engagement actionnarial, ou "activisme actionnarial", est un principe différent. Il permet d’investir de manière à influencer le comportement des entreprises à travers le vote.

Ainsi, la participation aux assemblées générales permet le dépôt de résolutions sur des objectifs sociaux ou environnementaux. Et ce, de manière à faire évoluer les pratiques de l’entreprise dans ces domaines.

En somme, des résolutions environnementales et sociales figurent régulièrement à l’ordre du jour des assemblées générales des entreprises.

Les fonds d’exclusion

Les fonds d’exclusion, couramment nommés "placements éthiques", excluent certains secteurs d’investissement pour des raisons morales ou religieuses. Il peut s’agir de l’armement, du tabac, du jeu, des activités dangereuses pour l’environnement, etc.

Ici, les gérants de l'Investissement Socialement Responsable refusent d’investir dans les entreprises dont les activités sont considérées comme néfastes. Et ce, dans les domaines sociaux, moraux et environnementaux.

A lire :   Comment acheter ses premières crypto-monnaies ?