Quel matériel électrique pour une nouvelle maison ?

0La construction d’une maison neuve constitue un projet de taille, qui implique plusieurs aspects. Lorsque l’on arrive dans la phase de finition, il faut bien veiller à équiper sa maison de toutes les commodités et installations nécessaires à son bon fonctionnement. Parmi ces dernières figure l’installation électrique.

Pour parvenir à installer un système électrique en bonne et due forme, il est important de s’équiper de tout le matériel nécessaire. Pour ne rien oublier, laissez-nous vous présenter la liste du matériel électrique indispensable lorsque vous construisez une maison neuve.

La norme NF C 15-100 à respecter

Toute maison fraîchement construite doit répondre à un certain nombre de règles, notamment du point de vue des installations électriques. Il s’agit en l’occurrence de la norme NF C 15-100, qui comporte un certain nombre de directives qu’il importe de respecter pour être dans la légalité.

Voici l’ensemble des éléments électriques exigés par les directives de cette norme :

  • Un compteur électrique qui indique directement votre consommation électrique à votre fournisseur. La grande majorité des compteurs électriques actuellement installés sont des Linky.
  • Des câbles électriques ainsi que des gaines à placer autour de ces derniers pour des raisons évidentes de sécurité.
  • Des prises pour l’alimentation électrique ainsi que des interrupteurs pour l’allumage et l’extinction des lumières. Notez que les prises électriques doivent être reliées à la terre, là encore pour des raisons de sécurité.
  • La mise en place d’un tableau électrique. Cet élément sert à regrouper les différents circuits électriques installés au sein de la maison.
  • Des disjoncteurs différentiels, dont le rôle est d’assurer la protection des circuits électriques raccordés. Il faut au moins 2 disjoncteurs pour un tableau de 30mA. Le type de disjoncteur différentiel à placer dépend également de la nature des circuits, même si c’est généralement le type AC qui est installé.
  • Des fusibles, qui permettent de protéger les circuits en cas de surtension ou de court-circuit. Il doit y avoir un fusible pour chaque circuit.

Bien évidemment, il est recommandé de choisir du materiel électrique pour professionnels. En effet, mieux vaut privilégier la qualité pour équiper son nouveau logement. Aussi, les magasins de bricolage ou encore les boutiques en ligne comme E-Planetelec proposent tout le matériel nécessaire pour faire l'électricité dans une nouvelle maison. Vous y trouvez généralement les plus grandes marques dans le domaine.

Outre ces éléments, il est important de noter que la norme NF C 15-100 exige de laisser des espaces vides sur chaque ligne. Il est conseillé de laisser 20% de vide sur un tableau électrique afin d’anticiper les éventuels ajouts ou modifications que vous pourrez être amené à réaliser.

Comment installer les équipements électriques d’une maison neuve ?

Outre les obligations exigées par la norme NF C 15-100, l’installation des équipements électriques de la maison doivent se faire de façon intelligente, de sorte à jouir d’un certain confort chez soi.

L’installation des prises électriques

La norme NF C 15-100 exige au minimum une prise électrique par pièce. Bien entendu, pour des questions de confort et de commodité, vous serez amené à en installer bien plus. Ceci notamment au sein de la pièce de séjour, autrement dit votre salon ou salle à manger.

Étant la pièce principale de la maison, elle doit être pourvue de nombreuses prises, car beaucoup d’appareils électroniques seront amenés à être installés et utilisés en son sein. On estime généralement que 5 prises au minimum doivent être installées dans le salon. Il faut par ailleurs veiller à ce qu’elles soient placées stratégiquement, et espacées entre elles.

Certaines pièces de séjour peuvent avoir besoin de plus de prises, notamment à partir de surfaces supérieures à 28 m2. Il faut alors diviser la surface de la pièce par 5 afin d’avoir le nombre de prises nécessaires en moyenne.

Les chambres nécessitent quant à elles 3 à 4 prises électriques seulement. Au sein de la cuisine, 6 prises sont généralement amplement suffisantes, avec 4 d’entre elles au-dessus du plan de travail. Pour les petites cuisines, moins de prises sont nécessaires.

Enfin, les couloirs et autres zones de passage de la maison sauront se contenter d’une prise par passage, ces endroits ne nécessitant que rarement la présence d’un appareil électrique.

Installation d'une prise électrique avec un VAT

La salle de bain, un cas particulier

Le cas de la salle de bain est assez particulier au regard de l’installation électrique. En effet, beaucoup d’eau circule au sein de cette pièce, notamment lorsque vous prenez une douche et un bain. Et tout le monde sait qu’électricité et eau ne font pas bon ménage.

Ainsi, la sécurité doit être un aspect pris très au sérieux au sein de la salle de bain. Les installations électriques dans la salle de bain sont soumises à des normes de sécurité qu’il importe de respecter pour rester à l’abri de tout danger.

Les normes d’étanchéité

Les installations électriques près d’endroits où coule l’eau, à l’image de la baignoire, doivent répondre à des normes précises d’étanchéité, qui permettent de garantir la sécurité des habitants. Pour cela, l’indice d’étanchéité des appareils électroniques doit figurer au sein de ces derniers.

L’indice d’étanchéité d’un appareil est indiqué par un chiffre, précédé des lettres IPX. Voici la signification de chaque indice :

  • IPX 0 : l’appareil ne présente aucune étanchéité. Il est à proscrire de l’installation en salle de bain.
  • IPX1 : l’appareil est protégé seulement contre les gouttes d’eau tombant à la verticale.
  • IPX 2 : protection contre les gouttes d’eau tombant jusqu’à un angle de 15 degrés par rapport à la verticale.
  • IPX 3 : protection contre les gouttes d’eau tombant jusqu’à un angle de 60 degrés par rapport à la verticale.
  • IPX 4 : protection contre toutes les éclaboussures d’eau.
  • IPX 5 : protection contre les jets d’eau en direction de l’appareil électrique.
  • IPX 6 : protection contre tout type de projection.
  • IPX 7 : protection contre une immersion de l’appareil dans l’eau, à condition qu’elle ne soit que temporaire.
  • IPX 8 : protection contre une immersion même prolongée.

La sectorisation de la salle de bain

Afin de pouvoir cadrer l’installation électrique de la maison et savoir situer la position des appareils électriques par rapport au danger encouru, une norme de sectorisation de la salle de bain a été mise en place, comportant 4 volumes comme suit :

  • Le volume 0 correspond à l’espace occupé par la baignoire ou le cadre de la douche. Ici, aucun appareil électrique ne doit être installé.
  • Le volume 1 désigne le bord supérieur de la baignoire ou du cadre de douche, et s’élève jusqu’à 2,25 mètres de hauteur. Certains appareils sont tolérés, à condition de disposer d’un niveau d’étanchéité équivalent au moins à IPX 5.
  • Le volume 2 occupe l’espace entourant le volume 1 sur 60 centimètres, en s’élevant lui aussi jusqu’à 2,25 mètres.
  • Le hors volume désigne le reste de la salle de bain. La norme NF C 15-100 exige l’installation d’une prise au minimum ici.

Vous en savez maintenant plus sur le matériel électrique nécessaire dans une nouvelle maison et la norme NF C 15-100 qui réglemente les installations électriques de basse tension en France.

Partager cet article :

Laisser un commentaire