Quand faire sa révision auto ?

Contrôle technique, diagnostic électronique, amortisseurs, filtre à air, habitacle, usure des pneus ou pneumatique… Ce sont autant de points de contrôle qui vont nécessiter la révision de votre véhicule. Faire une révision auto périodiquement, c’est garantir son bon fonctionnement, sa fiabilité et un meilleur cycle de vie. Cela vous épargnera des pannes plus importantes et surtout plus coûteuses. Mais la question que se posent bon nombre de conducteurs est celle-ci : Quand faire sa révision auto ?

La fréquence dépendra de deux facteurs : Le kilométrage et l’âge du véhicule. Nous vous expliquons tout dans cet article.

Faire sa révision auto : Mais à quelle fréquence ?

On recommande généralement de procéder à une première révision auto au bout de deux ans, en ce qui concerne les voitures neuves. Ce délai s’explique par le fait qu’en général, une pièce de voiture en mauvais état va impacter le fonctionnement de votre véhicule à partir de la deuxième année.

Mais il faut toutefois reconnaitre que ce délai est à titre indicatif. L’idéal est de vous en tenir aux préconisations du constructeur contenues dans le carnet d’entretien. Par ailleurs, le délai qui sépare deux révisions est également de deux ans. Là encore, référez-vous au carnet d’entretien.

Enfin notez que sur les véhicules récents, sur l'écran de votre tableau de bord, les informations relatives à votre prochaine révision sont indiquées. En effet vous avez souvent le message "prochaine révision dans xxxxx km ou dans xxx jours".

Pourquoi bien suivre les préconisations du constructeur ?

Dans le carnet d’entretien se trouve le kilométrage maximum pour faire la révision de votre voiture. Ce plafond varie en fonction du modèle de voiture. Aussi, la révision auto peut se faire tous les 15 000 km pour un moteur essence et tous les 20 000 km pour un moteur diesel. Le seuil du kilométrage peut être également fixé à 30 000 km dans certains cas.

En respectant les préconisations du constructeur, cela vous permettra de conserver la garantie constructeur. À quoi sert-elle ?

La garantie constructeur comme son nom l’indique, vous protège contre les défauts de fabrication ou les risques cachés du véhicule. On peut citer parmi ceux-ci les dysfonctionnements d’ordre mécanique, électronique ou électrique. Bien évidemment, cette garantie est valable durant un certain temps.

Lorsque ces dysfonctionnements sont remarqués au cours de la période de garantie, les réparations et la main d’œuvre sont assurées par le constructeur. Encore faudrait-il avoir respecté scrupuleusement les recommandations du carnet d’entretien portant sur la révision auto.

Toutefois, il convient de noter que la garantie constructeur ne couvre pas les frais d’entretien de la voiture dans la période donnée.

L’âge ou le kilométrage : Quel critère privilégier ?

Le kilométrage est donc un indicateur à prendre en compte dans la révision auto. Cependant, il faudrait également tenir compte de l’âge du véhicule. Ce dernier critère doit même primer sur le kilométrage.

En conséquence, même si vous conduisez par exemple une Renault Clio et que vous effectuez 30 000 km au bout de 4 ans, il est conseillé de faire votre révision auto au bout de 2 ans.

Que comprend une révision auto ?

Une révision auto comprend de nombreux éléments qui dépendent bien souvent du livret d’entretien de votre voiture. On peut citer parmi ces éléments pris en compte :

  • L’huile moteur
  • Le filtre à huile
  • Le contrôle du niveau des liquides
  • Le diagnostic électronique
  • Les diagnostics figurant sur le carnet d’entretien.

Au cours d’une révision, le mécanicien ou le garagiste procède à la vidange de l’huile moteur. Il change également le filtre à huile pour garantir le bon fonctionnement du véhicule.

Par ailleurs, les contrôles figurant dans le carnet d’entretien doivent être effectués. Il en existe plus d’une centaine. Le tout dépendra du type de révision auto. Quant à la mise à niveau des liquides, elle prend en compte le liquide de refroidissement, le lave-glace ou encore le liquide de frein.

En outre, la révision de votre véhicule passe également par un diagnostic électronique. Il permet de détecter tous les dysfonctionnements d’ordre technique susceptibles d’entraver le bon fonctionnement de votre véhicule. Pour ce faire, le garagiste va procéder entre autres à l’interprétation des voyants du tableau de bord. Il peut également être amené à lire les codes défauts des calculateurs.

Entre deux révisions, adoptez le geste utile

Le délai pour faire une révision auto est certes de 2 ans, tout en tenant compte du plafond de kilométrage, mais il importe de procéder à de petites vérifications entre deux révisions. Cela participe à l’entretien de votre véhicule.

Dans l’intervalle de deux mois, il est recommandé de procéder à quelques vérifications comme :

  • Le niveau d’huile
  • Le niveau du liquide de refroidissement
  • Le niveau du liquide lave-glace
  • Le pneumatique

Dans l’intervalle de 8 mois, il faudra par ailleurs procéder à la vidange de l’huile à moteur, vérifier l’état de la batterie et les disques de freins. Par ailleurs, il est conseillé de renouveler le filtre à huile et les balais d’essuie-glace. En outre, au cours de ce contrôle, le garagiste doit également vérifier le fonctionnement de l’éclairage et de la signalisation.

Partager cet article :

Laisser un commentaire