Face à l’annonce du 18 octobre dernier par le gouvernement sur la taxation des salaires à 75%, les clubs de football français sont tombés de haut.

Pour tenter de se relever, ils ont annoncé ce jeudi 24 octobre l’organisation d’une « journée blanche » qui entraînerait la suspension des matchs le dernier week-end de Novembre.

Vont-ils tenir leurs engagements ? Ces réformes vont-elles enfin faire redescendre sur Terre le monde du football ?

La réforme en quelques mots

En imposant la taxe à 75%, il fallait s’attendre à nombre de réactions de la part des footeux et plus particulièrement des investisseurs, engagés au sein des clubs français de Ligue 1 et Ligue 2.

Convaincu qu’il faille considérer un club de foot au même titre que n’importe quelle entreprise, Jean-Marc Ayrault campe sur ses positions. L’ensemble des clubs de football français, que l’on retrouve sur pariermieux-gagnerplus.fr, doivent taxer à 75% les salaires de leurs joueurs qui profitent d’une rémunération très haute, excédant le million d’euro.

Qu’est-il prévu le week-end du 29 Novembre ?

Attention, il ne faut surtout pas parler de grève mais d’une « journée blanche ». Souhaitant se différencier au maximum du statut d’entreprise « normale », il ne s’agit en aucun cas de lancer une grève franco-française.

A l’unanimité, les clubs de foot souhaitent simplement – en guise de protestation – ne pas jouer la 15ème journée de L1 et la 16ème de L2, ce même week-end.

La rencontre tant attendue PSG-Lyon risque donc d’être annulée et les deux clubs devraient s’attirer les foudres de Canal +, qui est supposé diffuser le match. A la place, les clubs de football français souhaitent accueillir les supporters pour leur expliquer leur démarche.

Vers de grands changements ?

Si Le Mans FC n’est plus concerné par ce type de réforme, les autres clubs se retrouvent bien embêtés. Ces importantes taxations vont-elles avoir une influence considérable sur les deux championnats ? Le football va-t-il parvenir à maintenir sa position et son image sur le marché français du sport ? Les autres sports vont-ils remporter davantage de succès au sein des paris en ligne comme le propose cette plateforme ?

Quoi qu' il en soit, les sports populaires français devraient profiter de ce type de réforme pour gagner en notoriété.

- Article partenaire -