Facebook – Nouvelles règles de confidentialité suite aux polémiques

par | Mise à jour le 13 Dec 2018 | Informatique

Les polémiques font rage et Facebook semble être dans une mauvaise passe. Le célèbre réseau social fait d’ailleurs profil bas suite aux révélations concernant la société britannique Cambridge Analytica.

Outre cela, certains utilisateurs auraient également porté plainte, reprochant au réseau social de ne pas respecter leur vie privée. Suite à ces événements, Facebook n’a pas d’autre choix que de réviser les règles de confidentialité ainsi que les techniques utilisées pour ces dernières.

Des changements au niveau des règles de confidentialité

Des changements concernant les paramètres de confidentialité ont été annoncés par le géant des réseaux sociaux. Trois nouvelles fonctionnalités seront d’ailleurs mises en place pour simplifier la prise en main des paramètres de confidentialité.

Ainsi, il sera plus aisé pour les utilisateurs de contrôler leurs données personnelles. Il s’agit d’un geste de Mark Zuckerberg qui souhaite faire amende honorable et regagner ainsi la confiance des internautes. D’autres techniques de protection de données seront également déployés par le réseau social, notamment au niveau des applications mobiles.

Ces méthodes sont pourtant loin d’être révolutionnaires, il s’agit simplement de fonctionnalités visant à aider les utilisateurs et à simplifier leurs expériences.

Ainsi, l'objectif de l'amélioration des outils de confidentialité permettra aux utilisateurs de mieux s'y retrouver. Les paramètres les concernant seront désormais beaucoup moins difficiles à dénicher et à activer ou à désactiver.

En effet, ils seront réunis sur un seul tableau de bord au lieu de s'éparpiller dans une multitude de pages. Il sera désormais beaucoup plus facile de savoir quelles sont les informations partagées avec Facebook.

Des modifications prévues, mais seulement accélérées

Selon Erin Egan et Ashlie Beringer, travaillant tous deux dans le groupe au niveau de la confidentialité, l’amplification de protection était déjà prévue au programme. De ce fait, le scandale n’a fait qu’accélérer un processus qui aurait eu lieu de toute manière. Cela prouve bien à quel point il est important d’imposer des règles dans ce milieu et de s’y tenir.

 

Les nouveaux outils de confidentialité seront très bientôt appliqués. Le respect total de la prochaine entrée en vigueur de la modification et du renforcement du règlement européen concernant la protection des données personnelles est actuellement l’une des priorités du réseau social.

Des améliorations pour redorer le blason

Plus concrètement, il existera désormais un menu "raccourci de confidentialité" qui permettra un accès plus simple, mais également plus sécurisé. L’authentification à deux facteurs, qui se démocratise de plus en plus, y sera également pour beaucoup dans la sécurisation de cette nouvelle interface.

De plus, il sera possible de supprimer les informations jugées obsolètes et de n’accéder qu’aux publicités pertinentes. Un autre onglet disponible permettra la suppression aisée des éléments de son historique personnel ainsi que de son profil.

Concernant les téléchargements, ils seront également grandement facilités. Toutefois, le réseau social ne dit pas explicitement si ces données personnelles seront ou non effacées de leurs serveurs. Dans tous les cas, une mise à jour des conditions d’utilisation est prévue pour une question de transparence.

Pour redorer l’image de Facebook, Mark Zuckerberg renouvelle ses excuses dans un communiqué de presse et affirme que ce type de situation sera à l’avenir mieux géré afin de ne plus se reproduire.

Ses 2 milliards d’utilisateurs actifs ne devraient plus rien avoir à craindre, mais restent mitigés et préfèrent demeurer sur leurs gardes.