Gestion de projet : les étapes incontournables et les différentes méthodologies

par 23/06/2019Business

L’existence même de l’entreprise repose sur la gestion de projet, souvent nombreux et nécessitant à la fois de passer par plusieurs étapes incontournables et un choix de méthode efficace.

Faisons le tour des étapes à ne pas rater dans la gestion de vos projets. Parlons aussi des différentes méthodologies qui s’offrent à vous pour atteindre vos objectifs.

Les étapes incontournables de la gestion de projet

Tout d’abord, il faut savoir que les échecs des projets en entreprise sont le plus souvent dus à des facteurs. On peut nommer le non respect des échéanciers, les changements d’orientation en cours d’exécution ou encore le manque imprévu de ressources.

Pour éviter ces embûches, il faut dès le départ arrêter les étapes incontournables qui mèneront vers la réalisation complète du projet et s’y tenir.

#1 - La conception

Parmi ces étapes, on retrouve en premier lieu celle de la conception du projet. Elle passe avant tout par l’identification des différents objectifs composant le projet. Ce préalable à une bonne gestion de projet permettra d’identifier les contraintes qui pourraient se présenter lors de la réalisation. Il est alors plus simple de les contourner autant que possible.

Ces contraintes peuvent alors concerner le budget d’exécution, les conditions inhérentes au marché, les délais et les ressources humaines utiles à la réalisation du projet.

#2 - La planification

Ensuite vient l’étape de la planification qui passera par l’établissement d’un échéancier. La planification implique évidemment que le projet soit défini comme étant viable et conforme aux besoins d’expansion de l’entreprise.

Les activités à mettre en œuvre doivent ici être envisagées dans leur détail et de façon chronologique.

#3 - L'exécution

La troisième étape de la gestion de projet consistera à exécuter le plan que vous aurez préalablement établi. Tous les efforts devront être fournis pour respecter les délais, mobiliser les compétences et réussir à produire les livrables attendus.

Chaque progrès doit faire l’objet de mises au point hebdomadaires et ce, afin de s’assurer que tout se passe comme prévu et que des correctifs soient apportés en cours de route si besoin.

#4 - La clôture

Après les différentes réalisations inhérentes à la gestion de projet vient la clôture de celui-ci. Il s’agit d’une étape qui demande quelques derniers efforts poussés.

Ainsi, les derniers détails du projet ne seront pas négligés bien que souvent, il s’agit des éléments qui demandent le plus de temps et d’investissement.

#5 - Le bilan de la gestion de projet

Enfin, faire un petit bilan en fin de parcours permet de tirer les leçons des écueils qui auront pu se glisser dans les étapes de réalisation et de faire mieux pour la prochaine fois.

Les différentes méthodologies liées à la gestion de projet

Il faut garder à l’esprit que suivre minutieusement les étapes incontournables de la gestion de projets ne suffit pas pour les réussir. Il faut en plus adopter les bonnes méthodes qui varient suivant la nature des projets en question.

Parmi les méthodes qui existent, quelques unes ont montré leur efficacité et peuvent vite devenir incontournables pour la réussite de vos projets.

Les méthodes de gestion de projet en cascades

Il s’agit tout d’abord des méthodes traditionnelles appelées aussi méthodes en cascade. Ces méthodes reposent sur le principe qui veut qu’on ne passe à l’étape suivante des réalisations qu’après l’accomplissement de celle qui la précède et ainsi de suite.

Il s’agit ici de respecter son cahier des charges à la lettre et ce, jusqu’à la livraison finale du projet. Cela implique alors que l’entreprise travaille en toute indépendance et n’interagit que très peu avec son client qui doit alors attendre le livrable à une date prédéterminée.

Le seul écueil de cette méthode de gestion de projet se trouve dans le fait qu’elle n’est pas faite pour gérer les imprévus et implique une réussite totale du premier coup.

Les méthodes agiles

En second lieu, on peut parler des méthodes dites "agiles" qui donnent de la place aux besoins et attentes du client. Il est alors possible de faire preuve de souplesse et de réactivité dans les différentes étapes de la réalisation du projet.

Chaque étape devra passer par l’approbation du client avant toute réalisation et chaque réalisation peut encore faire l’objet d’ajustements jusqu’à ce que le client soit entièrement satisfait.

Gestion de projet - La méthode adaptative

En troisième lieu, il existe aussi ce que l’on appelle la méthode adaptative, plus intéressante lorsqu’il s’agit de projets qui évoluent au fur et à mesure des avancements dans leur réalisation.

L’ajustement aux différentes conjonctures liées à la réalisation du projet est alors plus poussé et les approches deviennent elles aussi adaptables à chaque projet.

La méthode PERT

On se doit aussi d’évoquer la méthode PERT (Program Evaluation and Review Technique) qui repose sur la mise en réseau des différentes étapes du projet qui deviennent alors dépendantes les unes des autres.

On peut ici faire transparaitre graphiquement les différentes étapes du projet avec des fourchettes de deadlines quant au commencement et à la clôture de chacune d’elles. De cette manière, un délai minimum de réalisation peut être défini à l’avance.

On ne fera pas non plus l’impasse sur la méthode du chemin critique qui peut d’ailleurs être combinée avec la méthode PERT. Il s’agit cette fois-ci d’une méthode de gestion de projet qui permet de faire ressortir la durée globale de la réalisation d’un projet.

En effet, chaque étape incontournable pour la réalisation du projet pourra être définie. On parlera alors de tâches critiques.

La méthode PRINCE2

On peut également parler de la méthode PRINCE 2 (Projects in Controlled Environments, version 2) qui peut généralement s’employer pour tous les projets et qui fait tourner la gestion de projets autour d’éléments tels que le coût, les délais, les bénéfices escomptés, la qualité, le périmètre et les risques.

La méthode du Lean Management

Enfin, on peut encore faire appel à la méthode du lean management qui repose sur les améliorations continues et l’élimination des gaspillages.

C’est la méthode des entrepreneurs qui veulent le maximum de qualité avec le minimum de ressources, d’argent et de temps

A lire :   5 startups innovantes à découvrir - Épisode 1