L’effet d’Agile sur les équipes marketing

Les méthodes Agiles, tirées du manifeste Agile rédigé en 2001, sont un ensemble de pratiques de pilotages de projets. Elles étaient initialement utilisées pour le développement de logiciels, mais se voient de plus en plus appliquées à d'autres secteurs. De ce fait, quel peut être l'effet d'Agile dans le marketing ?

L'infographie ci-dessous nous donne la réponse en image. Elle se base sur une étude auprès de 800 marketeurs en charge de gestion de projet et nous démontre l'effet de ces méthodes sur leur façon de travailler.

Nous ferons par la suite un point sur les 2 méthodes Agiles les plus populaires.

L'effet d'Agile et le marketing en infographie

Les méthodes Agiles sont nombreuses, les plus répandues étant la méthode "Lean" et "Kanban". Elles ont pour avantages de permettre aux équipes de mieux cibler leurs priorités, de mieux travailler ensemble, de travailler plus efficacement et d'avoir une meilleure vision sur l'évolution des projets. Le client est au centre du projet, du début à la fin afin de permettre le respect des délais et le bon aboutissement en adoptant un processus itératif et incrémental.

Les "agilistes" préfèrent parler d'approche agile ou encore d'était d'esprit agile. Le terme méthode est trop réducteur pour eux.

Cette "approche" de la gestion de projet n'est finalement que nouvelle au sein des équipes marketing. Elle n'est pas encore adoptée partout et bien souvent, seuls quelques aspects de la méthode sont réellement utilisés.

L’effet d’Agile sur les équipes marketing

Infographie réalisée par Wrike - il des outils de collaboration

Les méthodes Agiles Lean et Kanban

La méthode Lean

La méthode Lean s'inspire, en grande partie, du modèle de production développé par Toyota dès les années 40, dont l'objectif était d'optimiser les coûts et les processus de fabrication en éliminant toutes les tâches «superflues» (c'est-à-dire, non-créatrice de valeur vis-à-vis du produit final). Face aux bons résultats du géant automobile japonais en termes de productivité et d'efficacité, le lean management s'est étendu progressivement à tous les secteurs de l'industrie, dans le but d'améliorer les cycles de développement de produits, réduire le gaspillage des ressources (humaines et matérielles), et éviter la surproduction. Certaines structures gouvernementales et agences marketing l'utilisent également régulièrement.

À la différence de plusieurs méthodologies, le concept de lean management fait intervenir l'ensemble des acteurs de la chaîne de production, sans distinction de hiérarchie; il repose sur une amélioration continue des méthodes de travail mais aussi une stimulation permanente des ressources humaines, ce qui le place dans un processus évolutif permanent. À ce titre, plusieurs principes fondamentaux entourent l'approche lean :

  • Identification des tâches et des processus qui apportent de la valeur au produit final : les activités qui n'apportent aucune valeur sont alors éliminées pour éviter le gaspillage et permettre à toutes les ressources de se concentrer sur des tâches porteuses de valeur.
  • Mise en place de la chaîne de valeur : une chaîne de valeur clairement établie permet d'obtenir une vue d'ensemble sur l'ensemble des processus et des équipes impliqué(e)s dans la conception et l'évaluation d'un produit, et d'éliminer alors toutes les étapes superflues.
  • Maintien d'un flux de travail continu : lorsque les flux de travail sont stables, régulés, précis, et continus, les équipes se montrent infiniment plus productives dans la réalisation des tâches. Les éventuels obstacles sont immédiatement identifiés, et il n'existe pas de surproduction ni de gaspillage, puisque l'offre s'ajuste naturellement à la demande.
  • Amélioration continue : le lean management n'est pas un concept rigide. Il repose en effet sur la mise en place de processus d'amélioration continue: implication de toutes les équipes, optimisation constante des méthodes, réunions quotidiennes entre tous les acteurs de la chaîne, ….

Le grand avantage de la méthodologie lean réside dans le fait qu'en identifiant (et améliorant) chaque aspect de la chaîne de production, on aboutit à un processus plus intelligent, où seules les ressources nécessaires sont allouées au moment nécessaire (lorsqu'une demande effective se manifeste).

La méthode Kanban

Dans les méthodes Agiles les plus populaires, la méthode Kanban («étiquette», en japonais), régulièrement associée au domaine de la production industrielle, propose une application concrète et particulière du lean management, notamment en ce qui concerne la gestion des stocks. L'objectif de Kanban est en effet de produire uniquement sur demande, de façon à éviter la surproduction et parvenir à un équilibre entre la quantité de pièces produites et la demande effective.

Pour cela, l'approche Kanban prévoit donc la mise en place d'un système de flux tirés, dans laquelle la chaîne de production se met en marche uniquement au moment de la demande du client et dans les proportions requises par le client. Autrement dit, il s'agit d'adapter le processus de travail à une commande concrète et effectivement passée, afin de mieux contrôler les flux de production, améliorer la communication, en temps réel, entre les différentes équipes et faciliter la résolution d'éventuels problèmes dans la chaîne de production.

Concrètement, la méthode Kanban se base sur la mise en place d'un tableau évolutif, où chaque tâche est listée et catégorisée en fonction de son statut (à faire, en cours, terminée, …). Il est également important d'ajuster le nombre de tâches en cours aux capacités de l'équipe, afin de maintenir un flux de travail fluide et stable.

Dans cet article, vous avez pu voir en image les avantages des méthodes Agiles, notamment en marketing, et plus en détails les méthodes les plus populaires "Lean" et "Kanban".

Partager cet article :

Laisser un commentaire