Comment devenir agriculteur en 2019 ?

par 29/10/2019Business

Devenir agriculteur en 2019 ? C’est parfaitement possible ! Mais vous ne savez pas vraiment comment vous y prendre. En effet, il y a beaucoup de démarches avant de pouvoir prétendre à être agriculteur. Mais n’ayez crainte, vous êtes au bon endroit !

Devenir agriculteur : un coût assez élevé

Avant toute chose, il faut savoir que devenir agriculteur n'est pas donné à toutes les bourses, notamment si vous ne prenez pas la suite de l'exploitation familiale.

En effet, l'achat de terres agricoles peut représenter une somme conséquente notamment dans certaines régions. Pour les éleveurs de bétails, il faudra également investir dans des bâtiments agricoles qui feront grimper l'addition.

Il ne faut pas oublier les différents équipements et matériels comme par exemple l'achat d'outils ou encore d'un tracteur, même si ce dernier peut être acheté d'occasion sur agriaffaires.

Les études possibles pour devenir agriculteur

Pour devenir agriculteur, vous avez plusieurs choix d’études possibles. Détaillons ensemble ces différentes éventualités, ainsi vous verrez celle qui vous convient le mieux.

Brevet d’Aptitude Professionnelle Agricole

Il s’agit là d’un diplôme de niveau V. Si vous souhaitez intégrer une formation de ce type-là, vous devez avoir au minimum un niveau troisième, un CAP ou encore un CAPA.

Notons également que cette formation dure deux ans. Vous pouvez la suivre en lycée agricole ou tout simplement en MFR.

Bac professionnel agricole

Ici, c’est un diplôme de niveau IV, qui se prépare en trois ans. Vous pouvez intégrer cette formation après la troisième.

Si vous avez passé un CAP avant, vous n’avez que deux ans à suivre pour l’obtention de votre bac professionnel agricole, sous certaines conditions.

Certains établissements proposent même de faire cette formation en apprentissage : vous serez donc à la fois au travail, mais également en cours. La semaine sera divisée en deux parties distinctes.

Bac technologique (STAV ou STAE)

Il s’agit d’un diplôme de niveau IV, qui peut s’effectuer avec une seconde générale. Si vous êtes titulaire d’une formation de niveau V, vous pouvez également prétendre à ce genre formation.

Notons également que vous devez avoir un avis favorable au conseil de classe pour accéder à cette formation.

Brevet de Technicien Supérieur Agricole (BTSA)

C’est un diplôme de niveau III. Que vous ayez fait une formation technologique, professionnelle ou encore générale, vous pouvez accéder à ce type de formation, sans problème.

Ingénieur agricole ou agronome

Il s’agit d’une formation bac +5. En d’autres termes, vous ferez 5 ans d’étude en plus, après votre baccalauréat, dans une école spécialisée en agriculture ou en agronomie.

Il est également important de prendre en compte que la formation initiale est obligatoire jusqu’à 16 ans. Après cet âge-là, vous pouvez faire de l’apprentissage si l’établissement où vous êtes inscrit le propose.

Les démarches administratives pour devenir agriculteur

Pour devenir agriculteur, vous devez suivre trois étapes administratives cruciales. Si l’une des trois n’est pas respectée, vous ne pourrez pas exercer votre métier. Découvrons ensemble ces trois étapes :

  • L’autorisation d’exploitation : c’est un document qui permet de savoir si une personne est apte à exercer son métier d’agriculteur. Il suffit de déposer le formulaire. L’administration doit répondre dans les 4 mois suivant la demande.
  • L’enregistrement au CFE : c’est l’inscription qui permettra à un agriculteur de commencer son activité agricole.
  • L’affiliation à la Mutualité Sociale Agricole : il s’agit de la protection sociale des agriculteurs. C’est donc une démarche obligatoire lorsqu’un agriculteur démarre son activité.

Les démarches à effectuer pour l’achat d’un terrain

Pour lancer son business, il faudra acheter un terrain agricole. Cela n’est pas simple. En effet, il faut suivre plusieurs  étapes importantes :

  • Contacter la Safer : c’est l’organisme qui consiste à conseiller un futur agriculteur, qui achète des exploitations ou encore qui fixe un prix de vente. La Safer est donc l’interlocuteur qu’il faut avoir pour ce projet.
  • Bien définir son projet : en effet, il ne faut pas contacter la Safer si vous n’avez pas réfléchi au préalable à votre projet agricole. Vous devez également rechercher les terrains potentiels qui vous intéressent et également vous porter acquéreur.
  • Votre dossier passe ensuite devant le comité technique. En d’autres termes, ce sont eux qui donnent leur accord ou non pour un dossier agricole. Le candidat retenu est donc celui qui correspond le mieux aux missions de services publics de la Safer. De plus, son comité prépare l’acte de vente pour le candidat et l’aide à conclure cette dernière.

Il est également possible de reprendre une exploitation existante. Pour cela, vous pouvez vous tourner vers le répertoire départ installation qui liste les exploitations agricoles en vente.

Vous l’aurez compris, être agriculteur n’est pas une chose aisée. En effet, il existe des formations allant du brevet professionnel au bac +5. Le candidat devra donc choisir le type d’études qui lui convient le mieux. Lorsque ce dernier sera diplômé, il faudra s’occuper de toutes les démarches administratives relatives à l’activité, mais également celles concernant l’achat d’un terrain.

A lire :   SCT Telecom avis : découvrez les meilleures offres internet pour entreprise