Qu’est-ce qu’un geek ?

par 13/04/2019Lifestyle

Geek est un mot souvent employé à tort et à travers pour désigner une personne qui passe beaucoup de temps sur les nouvelles technologies, c’est à dire sur leurs ordinateurs, consoles de jeu ou encore smartphones ! Mais vous allez vous rendre compte que les définitions d’un geek sont nombreuses et le sens de ce mot peut être très différent d’une personne à l’autre. D’où la difficulté aujourd’hui de définir avec précision ce qu’est un geek.

Un G-E-E-K, késako ?

Niveau origine, geek est initialement un terme issu de la langue allemande et anglaise. Il y a très longtemps, ce mot visait des personnes considérées comme des “idiots du village”, des personnes issues du monde du spectacle, qui font rire les autres.

Au 20ème siècle, ce mot a été assez détourné pour signifier plusieurs choses. D’abord, “fou de” pour désigner un passionné. Mais le mot “geek” sert également à désigner des personnes différentes, que la société a du mal à comprendre. Il porterait donc une connotation négative, d’exclusion.

Son émergence a eu lieu à partir des années 1990, réellement pour désigner les passionnés de nouvelles technologies et notamment de l’informatique.

Aujourd’hui, le terme est devenu beaucoup plus populaire et tout le monde se retrouve dans le “geek”. On parle d’ailleurs de culture geek pour définir tous les éléments d’attachement du geek. Aujourd’hui, être geek est devenu cool, comme une mode du même type que les hipsters, par exemple.

Le dictionnaire Larousse définit, lui, le geek comme un “fan d’informatique, de science-fiction, de jeux vidéo, etc., toujours à l’affût des nouveautés et des améliorations à apporter aux technologies numériques”. Ici, les nouvelles technologies sont directement associées à l’univers de la science-fiction. En effet, la culture geek associe souvent la maîtrise des nouveaux outils informatiques à un univers créatif de mondes parallèles ou de science fiction.

D'ailleurs, certains utilisent même le verbe "geeker" pour dire d'une personne qu'elle utilise une tablette ou encore une console de jeu. "Il est en train de geeker". Rentrera-t-il un jour dans les dictionnaires français ?

Vous commencez un peu à cibler ce qu’est un geek ? Bien ! Cependant, aujourd’hui on utilise beaucoup de termes qui peuvent se confondre les uns avec les autres. Pourtant, chacun porte en son sens une subtilité. Décryptage de ces termes.

Geek, nerd, no-life, gamer ou encore technophile, du pareil au même ?

Un geek peut parfois être confondu avec de nombreux autres termes comme nerd, gamer, no-life, technophile, etc… Il est temps de faire le point sur tous ces mots.

Technophile est le terme français pour désigner un geek. Littéralement, il définit une personne qui aime la technologie, de façon neutre, sans connotation positive ou négative.

Un gamer comme son nom l’indique est quelqu’un avec un fort penchant pour les jeux vidéo, que ce soit sur console ou sur ordinateur. On peut donc le classer comme un sous-groupe des geeks.

Être un nerd porte, lui, une connotation négative : par nerd, on désigne une personne asociale, qui se concentre plutôt sur l’aspect scientifique des nouvelles technologies. Le nerd se définit comme quelqu’un d’un peu plus refermé, souvent par timidité ou par incompréhension de la société classique. Alors qu’être geek est presque devenu tendance, être traité de nerd peut être perçu comme une insulte.

Encore plus fort que le nerd, le no-life est une personne recluse dans son univers de technologies et de jeux vidéo. Littéralement “sans-vie”, sous entendue sociale, le no-life passe ses journées enfermé dans son salon ou dans sa chambre pour se consacrer à sa passion des jeux vidéos.

Vous l’avez donc compris : geek ou technophile, c’est plus ou moins la même chose. Chacun peut s’identifier ou non à cette identité à partir du moment où il est passionné par l’univers de l’informatique, des jeux vidéos, de la science-fiction. Tandis que nerd et no-life portent eux une connotation négative d’une personne qui ne vit que par sa passion et qui reste un peu à l’écart des autres.

Aujourd’hui être un geek est donc un phénomène de société : tout le monde trouve au fond de lui des choses qui le relie à la culture geek. Ce phénomène est donc bien évidemment complexe et de nombreuses études existent à ce sujet. Pour terminer cet article, nous allons essayer de représenter cette culture geek.

La culture geek en quelques lignes

La culture se définit comme les éléments en commun d’un groupe, que ce soit des valeurs, des passions, des modes de pensées, etc… On l’a assez répété depuis le début de l’article : le geek aime la technologie, l’informatique, les jeux vidéo et même la science fiction. On peut y voir, ici, le besoin de s’évader du monde réel, de se projeter dans un monde imaginaire voir merveilleux.

Certains geeks aiment beaucoup s'immerger aussi dans la vie de leurs personnages, via des jeux de rôles, une activité pratiquée par 30 000 personnes en France.

Les geeks se retrouvent également dans différents phénomènes liées à Internet : le troll, les memes sont autant d'éléments qui font partie intégrante de la culture geek. Le “troll” est un farceur, une personne qui s’amuse à jouer des tours aux autres. Cela peut parfois pousser le vice assez loin, mais cela reste le plus souvent assez enfantin. Les memes, eux, sont des images associées à une légende que les geeks utilisent énormément pour communiquer.

Mais la culture geek, c’est aussi une forte attraction pour certains films, séries ou encore livres : on peut par exemple citer l’univers du Seigneur des Anneaux, d’Harry Potter, de Star Wars, des comics, etc...

Tous ces éléments permettent aux geeks de se reconnaître, de se retrouver dans une identité commune et de partager un système d’appartenance.

A lire :   Le calendrier des fruits de saison