COVID-19 – Tout savoir sur le Coronavirus et sur le confinement

par Mise à jour le 22/03/2020Santé

Depuis quelques semaines, et plus intensément depuis quelques jours, le COVID-19 impacte la vie de millions d’êtres humains. L’attention de toute la planète se tourne vers ce virus venu de Chine. Mais qu’est-ce que le Coronavirus exactement et comment est-il apparu ? Comment se fait-il qu’il se propage à une vitesse telle, qu’aujourd’hui le monde entier est touché, après seulement 5 mois d’existence ? Comment faire pour se prémunir ? Comment éviter de se mettre en danger et de mettre en danger sa famille ?

Le gouvernement français a mis en place, comme ses voisins italiens et espagnols, une période de confinement durant laquelle toutes les sorties doivent être notifiées d’une attestation. Mais quelles sont exactement les mesures et les ordres à respecter  ? Quelles sont les sorties autorisées ? Vous saurez tout sur ce nouveau coronavirus et sur les mesures de confinement que nous sommes tous contraints de suivre. 

Qu’est-ce que le COVID-19 ?

Le COVID-19 est le terme choisi pour désigner le “coronavirus disease 2019”, qui est la maladie infectieuse provoquée par le coronavirus SARS-CoV-2. Ce virus est apparu à Wuhan, en Chine en novembre 2019 et a créé une épidémie qui s’est ensuite transformée en pandémie en mars 2020.

L'origine du COVID-19

Même si l’origine exacte du virus n’est pas connue, nous savons que le premier cas est apparu sur le marché de Huanan, à Wuhan, infectant de premières personnes dès novembre 2019. Les chercheurs n’ont pas encore trouvé le patient 0, qui serait le tout premier patient contaminé par le COVID-19.

Il semble que ce coronavirus se soit propagé à cause d’un animal, mais on ignore encore lequel. Plusieurs pistes sont étudiées telles que celle des chauves-souris sur lesquelles nous aurions prélevé des cellules de coronavirus très similaires à celui qui touche les êtres humains.

La probabilité que le virus soit passé du pangolin à l’Homme est également étudiée. Cet animal protégé est en effet fortement suspecté par les scientifiques, mais rien n’est encore prouvé.

Quels sont les symptômes de la maladie ?

On compare souvent les symptômes du COVID-19 à un état grippal et en effet, les deux maladies comportent quelques similitudes et cela en particulier en ce qui concerne les premiers symptômes.

Au bout des quelques jours d’incubation, les premiers symptômes apparaissent. Il s’agit tout d’abord d’une grande fatigue et de maux de tête. À cela s’ajoute des courbatures et des douleurs musculaires.

Très vite, on peut être sujet à de la fièvre et une toux sèche.

Enfin, l’état de santé peut s'aggraver au bout d’une semaine. C’est ainsi que des complications respiratoires peuvent apparaître. Le malade peut connaître des difficultés pour respirer de façon normale. Ces difficultés peuvent ensuite entraîner l’apparition du syndrome de détresse respiratoire qui nécessite une hospitalisation d’urgence, si le patient n’est pas déjà pris en charge.

Vous pouvez faire un test en ligne afin de déterminer si vous montrez des signes d'infection au COVID-19. Il s'appuie sur des recommandations cliniques établies sous l’égide de l’Institut Pasteur et de la coordination du Ministère de la Santé. Pour réaliser le test, rendez-vous sur cette page.

Que faire en cas de symptômes de Coronavirus ?

La première chose à faire en cas de symptôme est de garder son calme et de ne pas céder à la panique. Ensuite, il est nécessaire de suivre des règles claires afin de participer au bon fonctionnement des divers services de prise en charge des malades et de ne pas surcharger certains services.

En effet, on nous indiquait d’abord d’appeler le 15 en cas de symptômes et de ne pas se rendre chez son médecin traitants afin d’éviter de contaminer d’autres personnes au cabinet de son médecin. Pourtant, aujourd’hui la demande est telle qu’il est nécessaire de décharger les services du SAMU.

C’est pour cette raison qu’en cas de premiers symptômes de COVID-19, il est demandé aux malades de simplement rester confinés chez eux et d’attendre que les symptômes passent. Il faut respecter un isolement strict. Si nécessaire et afin de soulager les symptômes, il est possible de prendre du paracétamol, mais en suivant strictement la posologie.

Attention à ne pas prendre d’anti-inflammatoire ! Il semblerait que la prise d’anti-inflammatoires engendrerait des difficultés à combattre le COVID-19 et engendrerait un stade plus grave de la maladie.

Il est possible, en cas de besoin, de contacter son médecin traitant par téléphone ou de demander une téléconsultation avec un médecin sur internet. Celui-ci pourra vous aiguiller davantage quant aux dispositions à prendre.

Si les symptômes s’aggravent, il est alors possible de contacter le SAMU. Si jamais vous constatez une gêne respiratoire ou que la fièvre est très forte, il ne faut pas hésiter à appeler le 15.

Les numéros utiles sont les suivants :

  • En cas de symptômes graves de coronavirus, vous pouvez contacter le SAMU : 15
  • Pour toute question concernant le COVID-19, vous pouvez composer le numéro vert : 0800 130 000

N'hésitez pas aussi à consulter le site du gouvernement.

Mode de transmission du COVID-19

Comment se transmet ce nouveau coronavirus ?

Fin décembre 2019, la Chine a indiqué à l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) que 41 cas étaient présents et détectés sur leur territoire. Le 20 mars 2020, une vague virale portait le bilan à plus de 242.000 personnes infectées, et 9.000 morts. Le virus se propage vite, et cela, de diverses façons.

La première façon de contracter le virus est d’avoir été en contact avec un autre individu infecté qu’il ait ou non des symptômes. Un malade asymptomatique peut en effet être porteur du virus et infecter les personnes qui l’entourent. Pour cela, il lui suffit d’être en contact pendant moins de 15 minutes avec quelqu’un, un postillon peut suffire à transmettre le coronavirus.

Il a été démontré que le virus peut survivre plusieurs heures sur des surfaces non vivantes, telles que le bois ou le plastique par exemple. Si un malade contamine un objet et que ce même objet est touché par un individu sain, qui ensuite se touche le visage (la bouche, le nez ou les yeux), ce dernier aura de très grandes chances d’attraper le virus.

Ces deux modes de transmissions comptent pour 80% des contaminations.

Comme d'autres maladies infectieuses, il a ensuite été démontré que le virus peut survivre dans l’air, ce qui pourrait expliquer la croissance impressionnante du nombre de cas constatés.

Vous pouvez suivre son évolution en temps réel ici ou encore voir les derniers chiffres, pays par pays, sur le site de l'OMS.

Quels sont les gestes barrières contre le COVID-19 ?

Afin d’endiguer la propagation du COVID-19, l’État et les services de santé prodiguent diverses actions à mettre en place au quotidien.

La distanciation sociale

La première mesure indiquée par les professionnels de la santé comme étant efficace pour freiner la propagation du virus est la distanciation sociale. Cela est en effet le geste barrière primordial pour endiguer cette propagation.

Pour cela, il est nécessaire de faire en sorte de ne pas s’approcher à moins d’un mètre d’une autre personne. L’idéal étant de respecter 2 mètres de distance entre les individus.

Vous ne devez pas serrer de mains ou embrasser une personne pour la saluer. Il faut garder ses distances au maximum pour éviter tout risque de contamination pour vous et votre entourage.

Ensuite, il existe d’autres gestes barrières qui permettent de stopper plus rapidement cette épidémie. Il s’agit de gestes préventifs, même si l’on n’est soumis à aucun symptôme inquiétant.

Tousser ou éternuer dans son coude

Il est notamment essentiel de tousser ou d’éternuer dans son coude afin d’éviter de projeter des postillons sur les personnes et objets environnants. Le COVID-19 se propage principalement à cause des gouttelettes émises lors d’une toux ou d’un éternuement. Vous pouvez également utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter directement dans une poubelle.

Se laver les mains très régulièrement

De plus, un lavage de mains régulier est fortement conseillé. Vous devez donc vous laver les mains au moins 4 fois dans la journée et dès que vous pensez que cela est nécessaire (après une sortie par exemple). On a même incité les français à se laver les mains toutes les heures.

Un lavage de main efficace dure entre 20 et 30 secondes minimum et se fait avec du savon ou du gel hydroalcoolique. Il faut également éviter de se toucher le visage, le nez, la bouche ou même les yeux.

Porter un masque chirurgical

En cas de contamination et afin de protéger les autres individus du virus, il est fortement recommandé de porter un masque chirurgical dès lors que vous êtes en contact avec quelqu’un d’autre.

 


Les gestes barrières en vidéo

Le confinement en France : les consignes

Au vu du contexte et de la grande contagion du virus COVID-19, le gouvernement français a suivi le pas de ses voisins italiens et espagnols, adoptant des mesures strictes de confinement de la population. Cela est nécessaire pour endiguer la propagation trop rapide du virus qui risquerait de toucher la moitié de la population française et de faire des milliers de morts. En effet, les décès se multipliant tout comme le nombre d'infectés, une réaction plus stricte était incontournable.

La France a donc réagi et le Président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé le 16 mars 2020 devant des millions de téléspectateurs que les français allaient être soumis à un confinement total. Des mesures restrictives et des sanctions sont alors mises en place afin d’inciter au maximum la population à rester chez elle.

Voyons ensemble le détail de ces différentes mesures et les consignes à respecter en ce temps de crise sanitaire mondiale.

Dans quels cas est-il possible de sortir de chez soi ?

La France n’a jamais connu ce type de mesures restrictives. Les français sont invités, et même obligés à rester chez eux le plus possible. A partir du 17 mars à 12h, chaque individu est sommé de rester confiné chez lui.

Pourtant, la vie économique du pays ne doit pas être mise à mal et de nombreuses entreprises sont amenées à continuer leurs activités, à l’image des supermarchés dont le fonctionnement est essentiel pour que la population puisse avoir accès à des denrées alimentaires et de première nécessité.

De plus, la population doit continuer à se nourrir ou encore à se soigner. Il est donc essentiel de ne pas bloquer complètement les individus chez eux.

Alors, dans quels cas est-il possible de sortir de chez soi ?

Pour travailler

Des instructions ont été données aux entreprises. Toutes celles dont les employés ont la possibilité de faire du télétravail doivent mettre en place ce dispositif et faire en sorte que chacun puisse travailler depuis chez soi.

Si votre travail vous impose de travailler à l’extérieur, il est possible de continuer à travailler si vous n’êtes pas en contact avec de la clientèle et si vous mettez bien en place les mesures de sécurité telle que la distanciation sociale notamment.

Les entreprises doivent mettre en place les mesures d’hygiène de base comme la mise à disposition de gel hydroalcoolique par exemple.

Se soigner

S’il vous est nécessaire de vous soigner, d’aller voir votre médecin, cela est possible également. Nous verrons les conditions à respecter pour sortir dans le point suivant.

Faire ses courses

Évidemment, il est possible de sortir pour aller faire ses courses alimentaires. Mais quelques règles de bases sont à respecter. Pour éviter d’encombrer les magasins et de limiter la transmission du COVID-19, il est fortement conseillé de ne pas faire ses courses à plusieurs dans la mesure du possible. Il ne faut pas amener ses enfants au magasin.

Il est nécessaire de respecter la distanciation sociale et préférable de payer en carte bancaire afin d’éviter l’échange d’espèces qui pourraient être contaminées.

Faire un peu de sport

Enfin, il est possible de sortir afin de se dégourdir les jambes mais seulement autour de chez soi (la zone serait de 400 mètres autour de son domicile). Il n’est pas possible d’aller faire du vélo ou de courir à 10 km de chez soi.

Surtout, si vous faites un peu de sport, vous devez le faire seul, ou au maximum avec une personne avec laquelle vous êtes confinée. Il n’est pas possible de retrouver un ou une ami(e) pour courir ensemble.

Quelles dispositions prendre lorsque l’on sort ?

Protection face au COVID-19

La première chose à faire est de respecter toutes les consignes d’hygiène afin de ne pas risquer de contaminer les personnes que l’on croise et se protéger de la contamination. C'est notamment le cas lorsque l'on se rend chez un médecin et que l'on risque de croiser des patients.

Pour cela, il faut respecter les gestes barrières précédemment évoqués : se laver les mains, tousser dans son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique, respecter la distanciation sociale, etc.

Attestation

Ensuite, il est nécessaire, depuis le 17 mars, de sortir uniquement avec une attestation expliquant les raisons de votre sortie.

Le gouvernement a mis cela en place afin d’inciter la population à rester chez elle au maximum. Il est donc obligatoire de sortir avec cette attestation signée et datée.

Si vous continuez à travailler, il vous faut une attestation de votre employeur.

Télécharger au format PDF : attestation individuelle | attestation employeur

Quelles mesures mises en place et quelles sanctions ?

Mesures mises en place par le gouvernement pour faire respecter les consignes

100.000 policiers et gendarmes sont déployés en France afin de faire respecter les ordres du gouvernement. Dans la majorité des cas, les français respectent les consignes.

Cependant, certains ne prennent pas le COVID-19 au sérieux ou n’en prennent pas toute la mesure et ne suivent pas les règles nécessaires à l’arrêt de l’épidémie en France. C’est pour cette raison que des sanctions ont été prévues.

Sanctions en cas de non respect des consignes de confinement

Dans les cas où les mesures ci-dessus ne seraient pas respectées, les forces de l’ordre ont pour instructions de mettre des amendes et d’être fermes. Durant le premier jour de confinement, le montant de cette amende était de 38 euros. Elle est passée par décret à 135 euros et peut être majorée à 375 euros si le paiement n’est pas effectué dans les 45 jours.

Enfin, nous finirons cet article en vous demandant de bien respecter le confinement et les gestes barrières. La France (et le reste du monde) est face à une des plus graves crises sanitaires qu'elle a connue. En suivant bien toutes les recommandations, nous pourrons lutter tous ensemble contre l'épidémie de Coronavirus.

A lire :   Maladies cardiovasculaires et préventions : quelques conseils !