Vacances éco-responsables : nos conseils pour bien préparer son séjour

par 20/09/2019Voyage

La préservation de notre planète est l’affaire de tous. Vous y veillez dans votre quotidien afin de réduire votre impact sur votre environnement ? Même durant vos vacances, gardez la même ligne de conduite avec le tourisme éco-responsable ! Voici nos conseils pour réussir votre séjour !

Privilégiez le tourisme éco-responsable local

Le choix de la destination des vacances se fait généralement en fonction des activités et des lieux à y découvrir. Cela entraîne un problème écologique à cause des trajets qui sont multipliés. Pour un tourisme éco-responsable, privilégiez une destination locale et un hôtel éco-responsable.

De plus, optez pour un programme plus léger qui vous permettra de vous détendre davantage, de mieux profiter de chaque endroit plutôt que de tout survoler. Baignades dans des lieux naturels, sorties à vélo, randonnées… les activités qui ne polluent pas ne manquent pas !

Optez pour un hébergement écologique

L’hébergement est le second poste d’émission de gaz à effet de serre le plus important. Les gros complexes hôteliers qui défigurent la beauté du paysage sont à proscrire au profit des logements écolabellisés qui conçoivent les hébergements de façon écologique en réduisant la consommation d’eau, en produisant moins de déchets et en les recyclant, en proposant des repas bios…

Une autre solution est de loger chez l’habitant. Cela peut se faire par l’intermédiaire de gîtes et de maisons d’hôtes qui se situent souvent dans des cadres agréables et sont tenus par des personnes amoureuses de leur région. Dernière alternative pour un tourisme éco-responsable concernant l’hébergement, le couchsurfing qui consiste à aller dormir chez des particuliers sur un canapé.

Choisissez le meilleur moyen de transport

Si l’avion est pratique pour les destinations lointaines, c’est aussi le mode de transport qui a le plus fort impact sur l’environnement, il est donc à éviter, ce qui est possible en privilégiant le tourisme local. Les bateaux de croisière sont également peu recommandés car ils consomment énormément de carburant et les gaspillages y sont nombreux notamment en raison des buffets à volonté où la quantité de nourriture est souvent surévaluée.

La voiture est le mode de locomotion qui est souvent retenue pour son côté pratique. Elle peut s’inscrire dans un tourisme éco-responsable dans la mesure où les nouveaux modèles sont plus écologiques. Cependant, une fois sur place, elle n’est plus très utilisée et peut même devenir un fardeau avec les embouteillages vers les sites les plus prisés, des parkings payants…

Il peut donc être judicieux de se rendre sur votre lieu de villégiature en train qui est le moyen de transport ayant le plus faible impact en CO2. Et une fois sur place, le mieux est de passer des vacances à vélo. Le tourisme éco-reponsable vous permettra de découvrir les environs autrement, de mieux profiter des paysages.

Évitez les lieux les plus fragiles

Le tourisme de masse dans les lieux les plus prisés des vacanciers provoque de gros dégâts sur l’environnement notamment sur la faune et la flore. Ils deviennent alors fragiles et à préserver absolument c’est le cas entre autres des Galapagos, du Machu Picchu, de l’Everest, du Kilimandjaro…

Pour un tourisme éco-responsable, évitez ces endroits et profitez-en pour donner du sens à vos vacances. Il existe des chantiers nature et solidaires organisés par des associations. Vous pouvez également prendre part à un stage. Les offres destinées aux adultes sont nombreuses et les thématiques sont très variées. Enfin, le WWOOF est l'occasion de partir en vacances dans une ferme bio. Vous y travaillez en échange du gîte et du couvert comme cela est expliqué sur cette page. Ce sont autant d'opportunités de passer des vacances différentes mais qui correspondent parfaitement à votre idéologie de vie.

A lire :   Attractions touristiques de premier ordre à Hammamet