8 conseils à suivre pour calmer les pleurs de votre bébé

Des cris stridents se font entendre, le bébé pleure et pourtant tout le monde est content. Tout autour de lui, on applaudit et on rit, mais il reste le seul à pleurer. Une fois dans les bras de sa maman, il ressent la chaleur maternelle et finalement s'apaise.

C'est assurément la seule fois où les pleurs d'un enfant réjouissent ses parents puisqu'il vient de voir le jour. Mais, un bébé pleure tout le temps et ça peut devenir aussi bien angoissant que déroutant.

Sachez que la plupart du temps, quand bébé pleure, il exprime un besoin, un sentiment ou des émotions. Votre réaction à son égard est la solution pour le calmer. Apprendre à connaître son enfant et savoir l'apaiser reste un travail de longue haleine, mais pas impossible. Si par contre, les pleurs de votre enfant sont récurrentes et sans arrêt, il serait mieux de l’emmener consulter un pédiatre.

Si votre bébé pleure, c'est qu’il cherche sa maman. Prenez-le dans vos bras ou faites une balade au grand air ensemble qui renforcera votre complicité.

Pourquoi pleure-t-il déjà ?

Un bébé pleure pour des raisons que lui-même ne connaît pas forcément. Vous n’en saurez rien en lisant dans une boule de cristal ou par magie. Tout est dans l’instinct, l’habitude et la connaissance de son enfant.

Pour une nouvelle maman, c’est éprouvant et inquiétant d’entendre pleurer à longueur de journées son enfant sans savoir que faire. S’il vient à crier, accompagné de larmes ou non, sachez qu’il vous fait appel. C’est un signal de détresse.

Si votre enfant pleure, ce sera pour un cas précis. Bebetips.fr, sur son site, répertorie 10 raisons pour lesquelles un bébé peut pleurer. Parmi celles-ci :

  • La faim est la raison la plus courante qui fait sortir un enfant de ses gongs ;
  • Face à certaines situations ou à des personnes étrangères, l'enfant a peur donc il pleure ;
  • Les douleurs ressenties pour un quelconque motif : maux de tête, coliques, douleurs musculaires ou physiques ;
  • Le besoin d'affection n'est pas à négliger quand un bébé se met à pleurer ;
  • Même quand le petit bonhomme ou la petite fille a envie de jeu, il lui arrive de verser des larmes ;
  • Envie de dormir : Il arrive qu'il pleure parce qu'il est juste fatigué ;
  • Avoir chaud ou froid : la température est une des facteurs importants qui pousse le bébé à pleurer.

Des crises et des pleurs peuvent aussi survenir sans une explication et quoi que vous fassiez. Vous ne trouvez pas le moyen de le calmer. Dans ce cas, mieux vaut s'en remettre à un spécialiste de la petite enfance pour un meilleur diagnostic.

La plupart du temps, vous serez en mesure de détecter facilement ce qui met votre bout de chou dans tous ses états.

8 astuces pour apaiser un bébé qui pleure ?

Vous ne vous mettrez tout de même pas à bercer un enfant qui manifestement a faim. Tranquilliser un bébé, c'est répondre à son besoin une fois que vous avez déjà soupçonné ce qu'il lui arrive.

Plus question de passer par mille chemins. Suivez bien ces astuces pour calmer efficacement votre petit chouchou adoré.

1. Les bras de maman comme rempart de sécurité

Le processus d’évolution de la naissance jusqu’à ce que bébé ait 2 ou 3 ans ressemble parfois à un mystère difficile à percer. Des fois, on se pose des tas de questions sur les multiples facettes du comportement des enfants, mais on ne comprend pas toujours tout. Il n'a ni faim ni peur et il n'est ni fatigué, mais il pleure.

Pourquoi un bébé qui pleure peut se taire, dès qu’il rejoint les bras de sa maman ? Eh bien, ce n’est pas un miracle. C’est l’alchimie à peine explicable entre mère et enfant qui fonctionne ainsi.

Le premier endroit où votre enfant se sent tout naturellement en sécurité, c’est dans vos bras. Il est primordial de ne pas le priver de ce sentiment de grand confort qui fonctionne si bien pour apaiser ses moments de crainte.

2. La portée envoûtante de la voix

Bébé est assez réceptif à la voix de sa maman et éventuellement à celle de son papa. Au fil des semaines et des mois, un nouveau-né a une faculté cognitive qui lui permet de référencer les voix auxquelles il est souvent exposé.

N’hésitez pas à lui parler avec une voix calme et douce, c’est l’une des manières les plus pratiques d’apaiser convenablement votre bébé. Il se sentira en confiance dès que vous commencerez à lui murmurer des mots apaisants à l’oreille.

Maman qui se balade avec son bébé pour calmer ses pleurs

3. Partir en balade avec bébé

Une des façons les plus pratiques est de partir en promenade avec votre enfant. Lui faire respirer de l’air frais.

Se promener au grand air lui sera bénéfique et apaisera ses pleurs. La promenade en voiture est aussi conseillée, car les petites secousses de la route lui font du bien et lui calme.

4. La sensation du fauteuil à bascule

Allongez-vous dans un fauteuil à bascule ou un hamac. Mettez l’enfant contre votre poitrine ou sur votre cuisse. Balancez-vous tout simplement.

Votre bébé se calmera et finira par s'endormir sous l'effet du balancement d’avant en arrière. Faites attention à ne pas vous laisser emporter aussi par le sommeil au risque de laisser tomber bébé.

5. Stopper net les pleurs de bébé selon la technique originale du docteur Robert Hamilton

Le pédiatre américain a su vulgariser une méthode particulièrement simple pour apaiser un bébé en pleurs en quelques secondes. Son procédé qui se décline en quelques étapes.

Selon le docteur Robert Hamilton, il faut soulever l’enfant, fille ou garçon, et essayer de poser ses bras contre sa poitrine et les maintenir dans cette position à l’aide de l’une de vos mains.

Avec le concours de votre seconde main, maintenez son fessier tout en le basculant vers l’avant à 45 degrés environ. Il s’agit d’entreprendre de légers mouvements de rotation ou de secousse du bassin de l’enfant.

Essayez-le, c’est très efficace.

6. La technique de la main sur le ventre

Quand le bébé s’endorme, il arrive qu’à un certain moment, sans être totalement réveillé, de gémir et fini par pleurer. Tous les bébés le font et il suffit de peu pour les calmer.

Posez votre paume de main sur sa poitrine sans peser sur lui de tout le poids de votre bras et faites de douces petites secousses. Avec cette technique, il est sûr qu’il se rendort aussitôt.

7. Le phénomène de la douche apaisante

La chaleur crée des sensations insupportables sur la douce peau des enfants en bas âge.

Afin d’arrêter ses cris d'alerte, il faut qu'il retrouve une aération adéquate. Mais, dans la majorité des cas, c'est plutôt d'un bon bain que votre enfant a besoin pour se sentir frais et libéré de la chaleur qui l’exaspérait.

bébé avec sa tétine

8. La solution de la succion du doigt ou de la tétine

Comme vous le savez, la succion est pratiquement un réflexe chez les enfants. Supposons par exemple qu’après avoir tété, votre enfant continue de pleurer tandis que visiblement il est déjà rassasié. Que faire ? Qu’il s’agisse de votre doigt ou encore de la tétine que vous lui mettez dans la bouche, ses pleurs vont vite s’estomper.

Retenez tout de même qu’un doigt peut être responsable d'une infection aussi bien qu’une tétine pourrait entraîner votre bébé dans un état de dépendance.

Partager cet article :

Laisser un commentaire