Confinement : puis-je continuer à consulter mon médecin ?

par 6/05/2020Santé

En période de confinement, il est possible de consulter son médecin si cela s’avère indispensable. Edouard Philippe a fixé des indications très claires concernant cette règle. Lundi six avril, des précisions supplémentaires ont été apportées concernant les déplacements pour motif de santé. Les dérogations sont de plus en plus difficiles à obtenir

Les consultations maintenues

Les dérogations concernant des consultations médicales spécifiaient, en début de confinement, qu’il était possible de se déplacer "pour raison de santé".  Or depuis le 23 mars la règle s’est durcie : les déplacements pour consultation médicale sont possibles, "à l’exception des consultations et soins pouvant être assurés à distance, et, sauf pour les patients atteints d’une affection de longue durée, de ceux qui peuvent être différés".

Tout le corps médical et les mutuelles sont donc appelés à se consacrer aux mesures d’urgence.

Les dérogations pour consultations sont donc beaucoup plus strictes qu’en début de confinement.

Edouard Philippe a justifié cette décision en indiquant que l’objectif était de soulager les soignants, et d’"exprimer une solidarité envers les plus fragiles".

Dans ce cadre, les médecins spécialistes ont reçu comme consigne de repousser tous les rendez-vous non urgents. Ainsi, les dentistes, kinés … doivent éviter autant que possible de reporter leurs consultations.

L’ordre national des kinésithérapeutes a ainsi demandé à ses praticiens la fermeture de leurs cabinets depuis le 17 mars. Les consultations à domicile peuvent être maintenues, mais sont réservées qu’aux personnes particulièrement vulnérables, pour lesquelles l’arrêt des soins signifierait une aggravation majeure de leur état de santé.

Bien évidemment, les soins qui ne sont pas considérés comme reportables comme les rendez-vous en cancérologie sont maintenus. Si vous avez une consultation considérée comme urgente, votre médecin vous fera parvenir une convocation. Cette convocation doit être accompagnée d’une attestation de déplacement, que vous pouvez aisément télécharger sur le site du Ministère de l’Intérieur.

Le cas particulier des psychologues et des psychiatres

Cette situation de confinement peut se révéler particulièrement anxiogène, et dangereuse pour certains publics fragiles. Les médecins spécialisés dans les questions de santé mentale ont donc un rôle particulier à jouer dans ce cadre.

Les psychologues et les psychothérapeutes sont encouragés à réaliser leurs consultations en visioconférence.  N’étant pas médecins, ils ne peuvent pas envoyer à leurs patients de convocation médicale.

Les psychiatres en revanchent peuvent considérer comme urgents certains cas particuliers parmi leurs patients et estimer qu’une consultation de visu est indispensable. Dans ce cas les psychiatres peuvent adresser à leurs patients une convocation.

Là encore, cette convocation devra impérativement être accompagnée d’une attestation dérogatoire dûment remplie et signée.

Comment savoir si mon cas relève d’une situation d’urgence ?

Évitez autant que possible d’engorger le SAMU qui est déjà débordé d’appels.

Le plus simple est de contacter votre médecin traitant habituel par téléphone ou mail.

Il prendra contact avec vous pour vous poser quelques questions par téléphone et déterminer le caractère d’urgence de votre situation. Cette démarche doit absolument être mise en place si vous présentez les symptômes du Covid.

Par ailleurs, sachez qu’un numéro de téléphone spécialement consacré aux patients présentant les symptômes du coronavirus (toux, fièvre) a été mis en place. Il s’agit du 116 117.

Ce numéro est joignable en H24 et sept jours sur sept.

 

A lire :   Résidence senior ou maison de retraite : que choisir pour ses parents ?