Comment poser du carrelage au sol ?

par | 5 Avr 2018 | Maison

Vous n’êtes pas carreleur mais souhaitez poser du carrelage chez vous vous-même ? Pas de soucis si vous êtes de nature bricoleur, à condition de suivre la bonne méthode et de disposer du matériel et des outils adéquats.

Les outils suivants doivent être disponibles, avant de commencer les travaux : une règle et équerre de maçon, un mètre, un crayon gras, un niveau à bulle, un coupe-carrelage, une truelle, une taloche, une spatule dentée, un maillet en caoutchouc, des cordeaux, une raclette en caoutchouc à joint, du mortier-colle, du mortier à joint, des croisillons, un chiffon de nettoyage.

Une fois tous les outils rassemblés, suivez les étapes ci-dessous.

Choisir le carrelage adapté au projet

Le choix de carrelage doit correspondre à la pièce où les carreaux seront appliqués. Par exemple, la salle de bain constitue la pièce la plus humide de la maison, il faut alors choisir un carrelage à la fois antidérapant et résistant aux produits chimiques.

Évaluer la quantité des carreaux nécessaire

Il faut d’abord dresser le plan de pose en traçant les contours de l’espace à carreler et la façon dont vous souhaitez poser les carreaux. Notez que l’utilisation de grands carreaux à poser en diagonale procure un effet agrandissant à l’espace.

Puis, procéder au calcul du nombre de carreaux utile. Pour cela, la superficie de la surface à carreler sera connue en multipliant la longueur à la largeur de la pièce (superficie au sol = longueur x largeur de la pièce).

Ensuite, quand vous allez en magasin, selon les dimensions de carreaux voulues, vous pourrez évaluer combien il vous en faudra. N’oubliez pas de prévoir 10% de carreaux en plus à cause des pertes éventuelles lors des découpes.

Opter pour la colle adéquate au projet

Le choix de la colle correspond au format des carreaux et à la pièce à carreler. Une colle adaptée permet d’obtenir un carrelage résistant au temps.

 

Préparer la surface

La préparation du sol s’avère une étape fondamentale dans la réussite de la pose de carrelage. Quand le support est bien préparé, les carreaux y adhèrent parfaitement. Par conséquent, il doit être stable, plan, dur et sec.

Enduire la colle et poser le carrelage

Étaler le mélange mortier-colle / eau à l’aide d’une truelle, puis avec une spatule dentée afin d’assurer l’adhérence des carreaux. Il est conseillé d’appliquer une couche fine de colle au revers des grands carreaux (à partir de 60 x 60 cm).

Une fois la colle bien étalée, poser ensuite les carreaux selon le plan de pose dressé au préalable. Les croisillons seront utilisés pour garder la même distance entre les carreaux, ainsi ils doivent être en position verticale à chaque angle du carreau. Puis, on se sert du maillet en caoutchouc pour taper légèrement sur chaque carreau afin que le collage adhère bien. Il faut toujours contrôler que la ligne de pose soit bien droite en utilisant une grande règle.

En cas de découpe de carreau, il est conseillé de le tremper quelques minutes dans l’eau pour qu’il ne se casse ou ne s’ébrèche pas. Ensuite, superposer un carreau sur l’avant dernier et faire glisser vers le mur et laissant juste un tout petit espace pour le joint. Dès que la taille du carreau à rajouter est obtenue, découper le carreau avec le coupe-carrelage.

Procéder au jointoiement

An plus d’être esthétiques, les joints sont très fonctionnels dans le sens où ils corrigent les imperfections des carreaux en termes de dimensions, ils empêchent la formation de fissures et enfin, ils aident à la résistance au glissement.

Appliquer le mortier à joint sur le carrelage sec à l’aide d’une taloche en remplissant complètement les joints. Puis, enlever le mortier qui déborde, toujours en se servant de la taloche. Le nettoyage des carreaux ne doit être effectué qu’après séchage complet des joints. Passer une éponge humide au sol puis sécher avec un chiffon de nettoyage.

Si après lecture de cet article, ce travail vous parait compliqué alors faites appel à un professionnel qui vous indiquera le tarif de pose de carrelage. L’avantage étant de ne pas perdre du temps à faire le travail soi-même (et mal) et d’obtenir un résultat beaucoup plus convaincant.

Crédit photo : Unsplash.com