Comment choisir une assurance habitation selon ses besoins ?

L’assurance habitation assure la sécurité de votre maison, votre famille et vos biens en cas d’incendie, d’inondation ou de cambriolage. C’est donc une idée judicieuse contre les éventuels accidents mais encore faut-il bien choisir. Entre les diverses garanties, les franchises, les assistances et autres, comment s’y retrouver.

On vous explique tout sur l’assurance habitation dans cet article.

Assurance habitation, c’est quoi ?

L’assurance habitation est une mutuelle qui protège votre patrimoine familial. Il existe plusieurs types de contrats d’assurance habitation mais la plus complète est la MRH ou Assurance Multirisque Habitation. Elle dispose d’une couverture qui va au-delà du cadre immobilier et mobilier.

La MRH permet de couvrir les éventuels dégâts causés par les  sinistres qui peuvent affecter votre habitat.

Assurance habitation, ce que dit la loi

Est-il obligatoire de souscrire à une assurance habitation ? La réponse est oui, si vous êtes locataire d’un logement meublé ou non meublé.

Cette obligation s’applique aussi aux co-propriétaires qui habitent les immeubles. Pour ces derniers, l’assurance habitation est limitée à la garantie responsabilité civile envers la copropriété, les locataires ou les voisins.

Seul le propriétaire qui s’occupe de son propre logement n’est pas obligé d'y souscrire. A ce titre, s’il y a des dommages qui arrivent à votre maison, vous prenez en charge tous les frais.

Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir votre assurance habitation ?

Pour faire le bon choix parmi les assurances habitations, vous devez procéder en 5 étapes :

1. Évaluer vos biens mobiliers

Faites dans un premier temps le point sur votre capital mobilier à protéger. C’est un des critères qui va déterminer le niveau de cotisation applicable couvrant vos bien à leur juste valeur.

Les biens considérés sont les meubles, les électroménagers, la vaissellerie et les divers équipements technologiques. Cela va donc dépendre de votre profil : un étudiant aura moins de besoin qu’un salarié avec un enfant à charge.

2. Analyser les garanties

Il est important de bien étudier les différentes clauses d’un contrat. Votre assureur est tenu de vous expliquer les différentes garanties présentes dans un contrat d’assurance habitation :

  • La garantie incluse
    Les garanties incluses comprennent : l’incendie, la garantie des eaux (inondation…), les bris de glace, l’effraction et la protection de vol du logement assuré. Elle inclut également la responsabilité civile du souscripteur et de sa famille.
  • La garantie exclue
    Les exclusions de garanties sont des éléments et situations qui sont non couverts (ni indemnisé ni pris en charge) en cas de sinistres. Donc, moins un contrat comporte une exclusion de garantie, plus elle sa protection est entière.
  • L’extension de garantie
    On parle ici de garanties supplémentaires qui peuvent être ajoutée et souscrites telles que la couverture d’un instrument de musique par exemple. C’est une option selon votre besoin ponctuelle ou vos hobbies.

3. Connaitre les franchises et les types d’indemnisation

Avant de souscrire à une assurance habitation vérifiez bien les franchises pratiquées et les modalités d’indemnisation.

  • La franchise
    Il existe deux types de franchises : franchise relative et franchise absolue. La franchise est la somme déduite versée par l’assureur en cas d’incident ou de sinistre. Ce montant est variable en fonction de la compagnie d’assurance choisie et reste un point de comparaison essentiel qui joue directement sur votre budget.
  • Les conditions d’indemnisation
    Il est impératif de bien vérifier s’il existe un plafond d’indemnisation lors des sinistres et quel est son montant. Plus ces plafonds sont élevés, moins vous avez des risques de perdre de l’argent en cas de sinistre. Il faut aussi tenir compte du mode d’indemnisation : valeur à neuf ou valeur déduite après un incident, le remboursement à neuf étant la meilleure option.

4. Examiner le montant des cotisations

Le prix de la cotisation à prévoir est un point clé pour aiguiser votre choix d'assurance habitation. Pour définir ce montant, la compagnie d’assurance utilise divers paramètres comme : la surface de l’habitat à assurer, la situation géographique de l’assuré, la valeur des biens, les risques éventuels, etc.

Les cotisations sont à régler par mois, par trimestre ou par semestre voire chaque année selon ce qui est spécifié dans le contrat.

5. Vérifier la présence de protection juridique et d’assistance

Prenez aussi en considération les garanties d’assistance et de protections juridiques incluses dans un contrat.

  • Les assistances en cas de sinistre
    L’assistance est nécessaire après un dégât des eaux ou d’incendie. Elle organise l’intervention d’un professionnel suivant l’utilité : électricien, plombier, etc. Elle met en place un service de gardiennage suite à une effraction du domicile, prend en charge de façon provisoire les frais d’hébergement du sinistré et réalise le transfert de ses effets personnels dans un garde-meuble.
  • La protection juridique après un sinistre
    Cette protection garantie au sinistré d’être représenté et défendu à l’amiable ou durant une procédure judiciaire par l’assurance choisie.

Un autre critère à considérer est le délai de carence qui est la période de latence entre la souscription du contrat d’assurance et son entrée en vigueur.

La prime d’assurance et son importance

Les primes d’assurance sont essentielles car elle vous met sous la protection de votre assureur tout le long de l’année. C’est le montant que vous payez annuellement, alors, il faut bien opter pour la prime la plus avantageuse qui coïncide avec votre budget et le degré de protections recherchées.

Attention de tomber dans le piège d’une assurance financièrement moins coûteuse mais qui ne possède que peu de couverture et assez légère pour votre cas. En étant pas chère, l’assurance habitation cache des prestations limitées qui compensent le prix de la prime proposée.

Par exemple, une assurance habitation économique est, en cas de sinistre, plus coûteuse qu’une formule avec des mensualités plus chères mais disposant de couvertures plus étendues. Il est donc crucial de bien lire entre les lignes des conditions générales et particulières des contrats avant de souscrire une offre.

Gardez aussi en tête qu’il y a divers critères qui influent sur le montant d’une prime annuelle pouvant l’augmenter ou le diminuer. Par exemple, elle peut augmenter en fonction de :

  • Votre géolocalisation : zone à risque, zone rurale… ;
  • Votre profil d’assuré vis-à-vis des sinistres : avez-vous déjà connu un sinistre ? Quel type ? Etc ;
  • Votre type de logement : maison, appartement, superficie, numéro d’étage, etc.

Sachez enfin que vous pouvez profiter d’une réduction de votre prime si vous regrouper plusieurs contrats d’assurance chez un même assureur ou d’installer des équipements de sécurité chez vous.

Avec ces conseils pratiques, vous pouvez choisir l’assurance habitation adéquate.

Partager cet article :

Laisser un commentaire