La Chine crée la « note sociale » et punit les mauvais élèves

par | 21 Mar 2018 | Lifestyle

Voilà une décision qui devrait forcer tous les citoyens chinois à adopter une attitude exemplaire ! Si l’un d’eux n’obtient pas une bonne note de confiance, également appelée "note sociale", il sera sanctionné.

Une note sociale basée sur le comportement du citoyen

On se croirait dans l'épisode 1 de la saison 3 de Black Mirror (que je vous recommande fortement). En effet, la Chine compte mettre en place une "note sociale" pour ses concitoyens.

En effet, en mai prochain, des mesures restrictives seront mises en place pour empêcher les citoyens chinois, ayant un faible crédit social, de prendre l’avion ou le train.

Ces mesures, prises par la Chine ont déjà fait l’objet d’une étude et d’un débat depuis octobre 2016. Cela concernera la totalité des citoyens ainsi que des entreprises.

Pour calculer la note sociale d’un individu, il faudra prendre en compte ses données personnelles, son comportement envers la société, à savoir méfaits financiers, crimes, etc... Ses habitudes d’achat, ses actions diverses et ses propos seront également pris en compte par les autorités.

Le résultat conditionnera l’accès à certains services et la fermeture des autres. Cela signifie en un mot que chaque citoyen chinois se doit d’avoir un comportement exemplaire en société, que ce soit au niveau légal, social, juridique ou fiscal.

Pour des Chinois au comportement irréprochable

La "note sociale" est également utilisée lors d’une demande de prêt ou de promotion. Les individus dont la note est relativement basse sont sanctionnés de plusieurs restrictions. Cela s’étend des restrictions financières et bancaires, jusqu’à l’interdiction d’inscrire ses enfants dans de bonnes écoles ou de partir à l’étranger.

Si la version de ce système ne sera complète qu’en 2020, des premiers changements pourront être visibles d’ici peu. L’Empire du Milieu est clair sur ce point : son objectif est de faire en sorte que tous les Chinois soient parfaitement irréprochables.

Cette réforme ne semble pourtant pas enchanter tout le monde. En effet, l’obtention d’un crédit est déjà difficile, tout comme la possibilité de devenir actionnaire ainsi que le fait de pouvoir voyager en 1ère classe. Ceux dont le crédit social sera réellement bas se verront interdire d’achat de billet d’avion ou de train pour la durée d’une année.

 

Plusieurs millions de citoyens déjà sanctionnés

Les personnes qui seraient lourdement endettées ne pourront plus se déplacer comme ils le souhaitent. Plus de 12 millions de citoyens se sont déjà vus sanctionnés par ce nouveau système de notation sociale.

Les autorités se serviront également des géants du web chinois ainsi que des réseaux sociaux pour détecter les mauvais comportements des citoyens, mais également des entreprises et des dirigeants de celles-ci. Si ces dernières commettent des fraudes, elles subiront également des restrictions. 9 millions de citoyens se sont vus interdire l’achat de billets d’avion.

Petit bémol concernant ce système : la plupart des personnes ayant une mauvaise note sociale et étant sur liste noire des aéroports n’en sont pas averties. Elles ne savent pas non plus comment retirer leurs noms, mais savent seulement qu’elles doivent rapidement modifier leur comportement.

Heureusement, un système sera bientôt mis en place afin de récompenser les individus dont le comportement sera en tout point exemplaire.

Espérons pour la Chine que leur société ne dérive pas comme celle de ce fameux épisode de Black Mirror évoqué précédemment.

Que pensez-vous de cette mesure ? Verriez-vous d'un bon œil sa mise en place en France ?

A LIRE EGALEMENT