Assurances obsèques : Quels éléments à prendre en compte avant de souscrire ?

par 20/05/2019Lifestyle

Les frais funéraires représentent des dépenses non négligeables. Si vous souhaitez ôter à vos proches tout souci financier en un tel moment ou même prévoir l'organisation de vos funérailles, le mieux est de souscrire, auprès d'un assureur, une convention obsèques. Dans ce cas, vous pourrez choisir entre deux types de contrats : le point dans cet article.

Le contrat en capital

Si vous optez pour un contrat de ce type ("en capital"), votre assureur versera, à votre décès, une somme convenue aux bénéficiaires mentionnés dans le contrat. Elle permettra de faire face aux dépenses funéraires.

Par ailleurs, la législation prévoit expressément que le capital versé doit servir au financement des obsèques. Si, les dépenses funéraires réglées, il reste encore de l'argent, cette somme en excédent pourra revenir aux bénéficiaires du contrat.

Pour vous aider à choisir, il existe des sites spécialisés qui vous permettent de comparer les contrats et obtenir plusieurs devis - tels que Lassurance-obseques.fr par exemple.

Le contrat en prestations

Ce type de convention obsèques prévoit non seulement le financement des funérailles, mais encore leur organisation matérielle.

Dans ce cas, le souscripteur doit choisir, avec son opérateur funéraire, les prestations qui lui conviennent. L'opérateur funéraire doit alors présenter au souscripteur un devis détaillé, qu'il doit accepter. Au moment du décès, l'assureur verse à l'opérateur funéraire retenu le capital qui doit permettre de financer les obsèques selon le devis et l'organisation prévus.

Il existe deux sortes de contrats en prestations. Le contrat en prestations standardisées prévoit à l'avance les options possibles et en limite le nombre. Par ailleurs, ce type de contrat ne laisse pas toujours le choix de l'opérateur funéraire au souscripteur.

C'est pourquoi le contrat en prestations personnalisées lui offre une plus grande latitude. Dans ce cas, c'est bien le souscripteur qui désigne l'opérateur funéraire. En outre, l'éventail des prestations disponibles est beaucoup plus large. Elles portent notamment sur le choix et le transport du cercueil, les soins à donner au corps, ou encore l'organisation de la cérémonie funèbre.

Trois types de cotisations

Elles dépendent essentiellement de l'âge du souscripteur du contrat, de son espérance de vie supposée ainsi que de son budget.

Il est ainsi possible de s'acquitter de sa cotisation en une seule fois. Cette option est à privilégier si votre budget est suffisant. N'attendez pas non plus d'être trop âgé pour l'acquitter. "Si vous payez cette prime unique en étant plus jeune, elle vous coûtera moins cher" précise le site Net-investissement.

Vous pouvez préférer la cotisation temporaire. Dans ce cas, elle s'étend sur une période donnée, de 10 à 15 ans par exemple. Vous pouvez l'acquitter à votre convenance, par mois ou même par année.

Cette solution peut convenir à des personnes encore jeunes. En effet, si vous commencez à régler cette cotisation à la cinquantaine, vous serez tranquille la retraite venue. Le financement, et peut-être l'organisation, de vos obsèques seront déjà prévus à ce moment-là.

Enfin, la cotisation viagère, comme son nom l'indique, sera versée jusqu'au décès du souscripteur. Si vous vous y prenez assez tôt, le montant des cotisations, très étalées dans le temps, sera minime. Dans ce cas-là, cependant, vous pouvez être amené à verser une somme qui, à un moment donné, excède le capital assuré. Dès lors, vos cotisations se font à perte.

A lire :   Assurer une voiture électrique, comment ça marche ?