Comment fonctionne l’assurance habitation dans le cas d’une colocation ?

La colocation séduit énormément les jeunes actifs ainsi que les étudiants. Solution abordable pour occuper un logement, la colocation offre effectivement de nombreux avantages aux occupants d'un bien. Outre son aspect attractif, elle engage toutefois à certaines obligations comme l'assurance habitation. En fonction du nombre de colocataires, des interrogations sur le type d'assurance habitation ainsi que son fonctionnement peuvent émerger. Qui va prendre en charge l'assurance habitation dans le cadre d'une colocation ? Qui va payer ? Nous vous éclairons sur le sujet.

Quelle assurance habitation choisir quand on est en colocation ?

Dans le cadre de la location d'un logement, il revient au locataire de prendre en charge l'assurance habitation du bien. Cette mesure le protège des éventuels risques d'accident locatifs à l'image d'un incendie, de dégâts des eaux ou encore d'une explosion. Si le bien est en colocation, un contrat d'assurance habitation s'avère également indispensable et celui-ci doit être au nom d'au moins un des locataires. Voici les différents cas pour comprendre le fonctionnement de l'assurance habitation pour colocation et mieux la choisir.

Assurance habitation individuelle

Selon le nombre de colocataires, le choix de l'assurance habitation en colocation peut se faire de manière individuelle. Cela signifie que chaque colocataire souscrit l'assurance qui lui convient. Ce cas se présente surtout dans le cadre d'un bail locatif individuel. Le type de bail souscrit peut donc être un facteur déterminant du type d'assurance habitation en colocation à contracter.

Assurance habitation couvrant tous les colocataires

Si les colocataires ont signé un seul contrat de bail commun, ceux-ci ne doivent contracter qu'une seule assurance habitation. Ce type de contrat est courant auprès des compagnies d'assurance en raison de sa praticité. Pour ce faire, tous les noms des occupants doivent figurer sur le contrat d'assurance habitation afin que tous les colocataires puissent couverts selon les termes contractuels. À noter que le contrat doit constamment être mis à jour auprès de votre assureur en cas de départ ou d'arrivée de colocataires. Cela permet de sécuriser au mieux le logement et ses occupants.

habitation fonctionnement colocation

Quelles sont les garanties spécifiques dans une assurance habitation en colocation ?

Les colocataires peuvent décider d'un commun accord de souscrire une assurance habitation pour les risques locatifs ou encore multirisques. Dans le premier cas de figure, la compagnie n'assure les occupants du bien que s'il y a eu des accidents du type incendie ou explosion. C'est le niveau de garantie minimum que les colocataires doivent souscrire. Si vous cherchez plus de garanties, l'assurance multirisques couve à la fois les risques locatifs, la responsabilité civile vie privée de chaque colocataire, ou encore l'assurance des biens de chaque occupant et bien plus encore.

Les garanties d'une assurance habitation en colocation dépendent de ce fait de la formule que les colocataires ont souscrite. Plus elle est complète, plus elle protège les occupants d'un logement des risques, des accidents ou autres aléas. La formule multirisques est recommandée dans ce genre de situation étant donné que vous serez nombreux à occuper la même propriété. Cette formule vous couvre ainsi que vos colocataires en cas de dégâts ou de sinistre sur des tiers, notamment vos voisins.

Bon à savoir : en matière de paiement, chaque colocataire doit assurer sa part dans la régularisation de l'assurance habitation. Le montant varie en fonction de sa quote-part du loyer. Sachez alors que dans certaines situations, c'est le propriétaire qui souscrit une assurance habitation pour ses locataires. Il peut ensuite ajouter à hauteur de 1/12ème de la cotisation annuelle, le coût du loyer à payer.

Partager cet article :

Laisser un commentaire