Les meilleures alternatives à T411

Si vous faîtes partie de ceux qui téléchargent régulièrement des torrents, vous connaissez certainement T411 ou torrent411, l'un des plus grands annuaires de trackers BitTorrent ayant existé jusqu'alors.

Fermée par les autorités au cours de l'année 2017, suite aux plaintes de divers organismes comme la SACEM ou encore l'ALPA, la plate-forme a ensuite vu l'émergence de nombreux candidats à sa succession. Car, si ces outils alternatifs spécialisés dans le téléchargement illégal de contenus perdent de plus en plus de terrain au profit du streaming légal, elles restent néanmoins un acteur majeur de l'Internet d'aujourd'hui.

Dans cet article, nous nous proposons de partir à la découverte de T411 et de ses alternatives les plus populaires. Alors, qu'est-ce que T411 ? Comment fonctionnait la plate-forme ? Quid de YggTorrent, considéré comme l'un de ses successeurs ? Quelles sont les meilleures alternatives actuelles, et encore actives, à T411 ? Petite incursion dans le monde du torrent et du téléchargement illégal.

Qu'est-ce que T411 ?

T411, aussi appelée Torrent411, est une ancienne plate-forme de recensement de torrents et de trackers BitTorrent. Elle a été créée en France en 2006 et clôturée en 2017 sur décision des autorités, à la suite de diverses plaintes déposées par la Société des Auteurs, Compositeurs Dramatiques, et Éditeurs de Musique (SACEM) et l'Association de Lutte contre la Piraterie Visuelle (ALPA).

Avec plus de 700 000 torrents disponibles, répartis sur 5 grandes catégories (Audio, eBook, Jeu vidéo, Applications et Films, séries TV et vidéos), T411 faisait partie des acteurs majeurs du secteur du téléchargement comme peut l'être aujourd'hui Zone-Téléchargement pour les sites de téléchargement direct. La structure réunissait, par ailleurs, des utilisateurs du monde entier.

Si T411 jouissait d'une telle popularité, c'est qu'il disposait de plusieurs avantages non-négligeables sur l'offre existante. Tout d'abord, il se basait sur un modèle semi-privé flexible, ouvert à tous, fiable, sécurisé, et particulièrement attractif. Si l'inscription était requise, aucune invitation particulière n'était nécessaire pour commencer à échanger des fichiers avec les autres utilisateurs.

T411 était une structure peer-to-peer qui mettait aussi l'accent sur la convivialité et le partage entre des personnes du monde entier. La plate-forme vise également à rationaliser les données émises et les données reçues, en maintenant un ratio seeds/peers raisonnable, sans pression excessive sur le serveur.

YggTorrent, digne successeur de T411

La fermeture de T411, au grand dam de bon nombre d'utilisateurs, fut toutefois de courte durée. Dès juillet 2017, celui que l'on considère comme le successeur officiel de la plate-forme T411, Yggtorrent est lancé sur le marché dans le but de cultiver l'esprit de partage et les valeurs véhiculées par son très populaire prédécesseur. Plus de 5 millions de visiteurs s'y rendent de manière mensuelle pour y échanger des fichiers (film, musique, jeu vidéo, …) via son protocole peer-to-peer.

À l'instar de T411, Yggtorrent n'est pas un site de téléchargement de fichiers en tant que tel. La plate-forme sert, à proprement parler, d'intermédiaire, dans la mesure où elle ne fait "que" recenser une liste des torrents disponibles. Au moment du téléchargement, l'utilisateur est alors systématiquement redirigé vers un site tiers.

Semi-privé, tout comme T411, Yggtorrent requiert également, depuis 2020, une inscription préalable pour pouvoir échanger sur la plate-forme. Là encore, le site veille à maintenir un ratio de 1 pour chaque utilisateur. Autrement dit, si vous téléchargez un fichier de 2 Go, il vous faudra, en retour, contribuer au système d'échange en partageant les torrents dont vous disposez, à hauteur de 2 Go.

Si vous n'atteignez pas vos objectifs en terme de partage (en fonction, toujours du volume de vos téléchargements), le site bloquera vos téléchargements sur la plate-forme. L'objectif est en effet de garder un certain équilibre entre le seed et le peer, et faciliter le partage entre les utilisateurs du monde entier.

En raison de son caractère illégal (au même titre que son prédécesseur T411), Yggtorrent se doit de changer régulièrement de nom de domaine pour échapper au radar des autorités. Il faut dire qu'en mettant à disposition des utilisateurs des fichiers qui, pour la majorité, ne sont pas libres de droit, la plate-forme s'expose, en permanence, à des problèmes judiciaires.

Ce n'est pas, en soi, le partage de fichiers en peer-to-peer qui pose problème, mais bien l'échange de films/morceaux/vidéos non-libres de droit, un système qui viole les grands principes de la propriété intellectuelle et porte préjudice aux ayants-droits des œuvres partagées.

À ce titre, la Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des Droits sur Internet (HADOPI) traque régulièrement les fraudeurs, en téléchargeant des fichiers partagés puis en identifiant l'adresse IP des utilisateurs en question. Il est donc recommandé d'utiliser un VPN pour utiliser le site de téléchargement de torrent.

YggTorrent - Alternative à T411

Quelles sont les autres alternatives à t411 et yggtorrent?

Suite à la clôture de Torrent411, le marché du torrent s'est considérablement enrichi, avec de nouveaux acteurs y faisant irruption. Aussi, Yggtorrent n'est pas le seul site disponible pour les amateurs de téléchargement. Voici un petit aperçu des alternatives à T411, fiables, disponibles en matière d'annuaire torrents.

Cpasbien

Riche en contenu de toute sorte, Cpasbien est en passe de s'imposer comme une valeur sûre du marché du torrent. À l'instar de bon nombre de répertoires existants, la plate-forme française requiert une inscription préalable, mais aussi d'un bon bloqueur de publicité. Les pop-ups sont en effet considérablement présents sur le site.

Torrent9

Désireux de prendre le contre-pied des deux références principales, T411 et YggTorrent, Torrent9 met à la disposition des utilisateurs un annuaire entièrement public, ce qui garantit un volume considérable, en terme de peer comme de seed. En contrepartie, les plates-formes publiques ont également tendance à moins filtrer les fichiers partagés, ce qui conduit, indubitablement, à une baisse de la qualité des téléchargements proposés.

ThePirateBay

Grand classique du torrent, disponible sous un nombre incalculable de noms de domaine, ThePirateBay fait preuve d'une longévité presque exceptionnelle sur le secteur. Malgré une interface quelque peu vieillissante, la plate-forme propose une grande richesse de contenus et de fichiers en partage.

RARBG

Encore peu connue, RARBG fait pourtant partie des plateformes les plus prometteuses dans le domaine du téléchargement de fichiers P2P. Avec son contenu vaste et parfaitement classé, ainsi que son interface particulièrement intuitive, elle vous promet des heures de téléchargement et de partage en perspective.

TorrentDownload.info

Anciennement TorrentDownload.ch, TorrentDownload.info offre un large catalogue de fichiers, entre séries TV, émissions de télé, morceaux de musique, jeux, dessins animés et autres contenus audio et vidéo. Le tout, dans un espace de navigation simple et intuitif, qui vous permet d'accéder au contenu de manière facile et rapide. TorrentDownload se suffit à elle-même.

Conclusion sur les alternatives à T411

Malgré la fermeture de plate-formes de référence, comme T411, force est de constater que le téléchargement illégal coule encore des jours heureux sur la toile. Il faut dire qu'avec de nombreuses alternatives, comme Yggtorrent, Cpasbien, ThePirateBay ou encore TorrentDownload.info, les amateurs de partage de fichiers ont de quoi choisir.

Et pourtant, depuis quelques années, il semblerait que la donne ait évolué. Face à la surveillance constante des autorités, les amendes toujours plus importants, les risques légaux encourus et la qualité parfois douteuses de certains contenus, de plus en plus d'utilisateurs se tournent désormais vers les plate-formes de streaming légales, aux tarifs attractifs et au contenu alléchant.

L'irruption, sur le marché, de nouveaux acteurs payants, comme Netflix, Disney+, ou encore AmazonPrime, signe-t-elle la fin des torrents et trackers ? Une chose est sûre, les prochaines années se montrent cruciales pour l'avenir des sites de téléchargements gratuits.

Partager cet article :

Laisser un commentaire