4 erreurs à éviter pour l’agrandissement d’une maison

par 27/08/2019Maison

Parce que l’espace dont vous disposez ne vous suffit plus ou tout simplement parce que vous en avez l’opportunité, vous vous apprêtez à un agrandissement de votre maison. Pour que cette extension se déroule sans encombre aussi bien du point de vue technique qu’administratif, il convient de respecter quelques règles.

Pour être certain de réaliser un agrandissement de votre maison dans les règles de l’art, voici les 4 principales erreurs à éviter lorsque vous effectuez une extension de votre logement.

#1 - Opter pour un agrandissement de maison peu adapté

Pour agrandir votre maison, plusieurs choix s’offrent à vous. Ainsi, vous pouvez opter pour une surélévation de votre maison, une extension classique ou bien l’ajout d’une véranda.

Pour être certain de faire le choix dans l'agrandissement de votre maison, vous devrez considérer dans un premier temps les contraintes structurelles de votre maison. Ces dernières sont souvent liées à la configuration du terrain ou la limite de l’emprise en sol à laquelle vous avez droit.

Une fois ces points éclaircis, vous devrez vous interroger sur le rôle de cette extension. Pour agrandir votre salon ou créer une dépendance, le type d’extension à privilégier ne sera pas la même.

A ce stade, il est recommandé de faire appel à un professionnel qui saura vous orienter en fonction de vos besoins, de votre maison et de votre budget.

#2 - Faire l’impasse sur les démarches administratives

Qu’il s’agisse d’une extension de 5m2 ou de 40m2, vous êtes dans l’obligation d’effectuer les démarches administratives nécessaires avant de débuter les travaux de votre maison.

Pour les extensions démontables inférieures à 40m2, une simple déclaration de travaux sera nécessaire. Néanmoins, pour tout projet d’agrandissement de maison "en dur", c’est-à-dire en béton, ou bien supérieur à 40 m2, un permis de construire devra impérativement être déposé.

De plus, une fois le chantier terminé, vous devrez déposer une déclaration d’achèvement de travaux complétée par une attestation de non-contestation aux services de l’urbanisme.

3# Ne pas harmoniser l’extension au reste de la maison

Qu’il s’agisse d’une surélévation, d’une extension classique ou de l’ajout d’une véranda, votre choix devra être aussi motivé par l’aspect esthétique de l’agrandissement.

Ainsi, le choix des matériaux devra être cohérent avec le reste de l’architecture de votre maison. De plus, vous devrez garder l’esprit d’un agrandissement peut vous obliger à repenser intégralement l’agencement de votre maison, ce qui peut avoir un coût supplémentaire.

A cela, il est important d’ajouter que ce type de travaux peut nécessiter une reprise partielle ou totale de la façade pour parfaire l’intégration de l’ajout. Ce point là doit donc être intégré à votre budget, et ce, dès le début du projet.

#4 - Ignorer son voisinage lors de l'agrandissement de maison

L’agrandissement d’une maison passe inévitablement par une phase de travaux parfois bruyants. Afin d’éviter les conflits avec les occupants des maisons à proximité, il convient de les informer en amont de la période de travaux et de respecter des horaires stricts afin de limiter la nuisance.

De plus, vous devrez respecter la distance imposée entre deux habitations par le Plan Local d’Urbanisme (PLU). Au-delà de la distance minimale à respecter, si vous avez l’intention d’ajouter un étage à votre maison, assurez-vous en amont que les fenêtres du nouvel étage ne donne pas directement dans le jardin de votre voisin. Dans le cas échéant, assurez-vous que celui-ci soit d’accord avec cela.

A lire :   Les solutions pour protéger votre habitation sans changer votre porte d’entrée