J’ai toujours été présente dans tous les nouveaux réseaux sociaux (comprendre sites de rencontres) qui ont montré le bout de leur nez sur la toile. De MissCara, à Netlog, en passant par Badoo pour que ma souris atterrisse sur Adopteunmec.

En bonne geekette, j’ai toujours pensé que la séduction pouvait aussi bien passé par les gestes en réel que par les belles paroles écrites (SMS et Internet). A travers les années, les hommes ont toujours su  nous faire miroiter les choses pour obtenir leur dû.

La nouvelle technologie et le monde virtuel n’ayant rien changé à tout cela, bien au contraire les timides se sont révélés et les plans culs devenus « la norme » !

 

Il faut se rendre à l’évidence aujourd’hui on ne se fait pas aborder au coin de la rue (ou alors y voir quelque chose de louche), on ne rencontre plus dans une soirée avec des amis, ou même encore dans le métro. Je ne sais pas si c’est tout simplement devenu has-been avec l’apparition de tous ces sites qui nous font quitter le réel le temps de quelques heures (surtout le soir) ou si nous devenons, nous les femmes, de plus en plus vigilantes voire exigeantes.

Je penche pour la seconde option.

Peut-être alors simplement la vertu d’être casanier se fait plus ressentir dans la génération actuelle et nous amène à sortir du quotidien plus virtuellement en restant posé sur son canap’.

En tout les cas, ce nouveau site est devenu si incontournable chez les moins de 40ans, que j’ai été encouragé à m’y inscrire rien que par la force de ma curiosité et de mon envie de me fondre à cette nouvelle masse d’assoiffés de rencontres modernes.

 

Arrivée dans cet univers, garni à la féminité au maximum avec son rose bonbon, je me suis sentie pousser des ailes et j’ai commencé à aimer maitriser mes discussions et ces hommes produits.

Nous sommes (les femmes) poussées à afficher un comportement plus dominatrice sur ce site !

 

Je n’ai rien raté du love 2.0 et je vais vous en raconter mon petit bout de chemin.

 

La séduction 2.0

Toutes les techniques de dragues sont permises !

La séduction sur internet ne change pas vraiment, encore faut il que l’homme sache s’exprimer correctement et qu’il ait l’orthographe qui aille avec. Je constate après un rapide pâté de maison parmi quelques profils à belle devanture, que cela n'est pas donné à tous.

Le réel atout est qu’ils doivent réfléchir plus longuement qu’à « salut ça va ? » s’ils souhaitent nous interpeller. Car c’est ainsi qu’ils n’obtiennent pas de réponse généralement.

On a donc l’opportunité de connaitre de suite leur humour, galanterie ou rentre-dedans.

J’ai d’ailleurs eu une très jolie demande qui m’a alléchée et bizarrement amusée !  Commencer une discussion par une dispute ? L’expérience tentante s’est avérée très bénéfique et a permis à ce jeune homme de discuter avec moi bien plus longtemps que je n’ai pu le faire avec 5 autres réunis !

Test du site Adopteunmec.com

 

Cette séduction est passée avant tout caractériellement que physiquement [Les photos étant évidemment sympathiques, faut pas se leurrer quand même !]. Je n’ai pas eu à l’avoir en face de moi pour me dire qu’il y avait quelque chose qui retenait mon intention : à mon clavier, ses mains garnissaient mon écran de mots intéressants.

Je ne vais pas vous mentir je me suis tout de même lassée après de nombreux messages. Donc bonne tactique d’entrée de jeu mais qui ne tient pas la route pour aller plus loin…

 

Le parcours d’achat : de la tête de gondole à la livraison (dédicace aux marketeux)

Alors on a des visites, flashs et emails qui m’attendent sagement chaque jour. Je suis plutôt bien servie, je vais pouvoir m’occuper une petite heure.

Les visites sont sympas, de bonnes têtes mais beaucoup de têtes déjà vue et revues.

Il y a un certain nombre d’hommes qui ne doivent pas apprécier le changement et revenir toujours au point de départ : relances régulières par messages avec quelques semaines d’intervalle.

Ayant désertée le site deux mois, lorsque je reviens, seul un profil sur les 8 emails reçus a quitté le site : good luck à toi in real life!

Quant aux 7 autres, ils répondent toujours présents en quête du web’love [ou sexcam ?].

 

TOP DÉPART : être la plus belle acheteuse pour aller surfer ce soir

Pour appâter cette chair fraîche derrière son écran, rien ne vaut un bon profil bien complété et évidemment quelques photos (on évitera de privilégier la traditionnelle duck face mais c’est toujours envisageable les filles).

Ayant parcouru quelques profils féminins pour savoir dans quelle concurrence je mettais les pieds, j’ai eu le choix entre bikini, photos noir&blanc, instagram’ation au max et look aguicheur de la night parisienne. Veuillez m’en excuser mais je m’en suis tenue à des photos simples avec sourire !

J’ai  alors sorti mes 3 plus belles photos en évitant tout de même de trop biaiser le produit potentiel que je pourrais intéresser [Hé oui on choisit peut être nos discussion mais pas nos charmes].

Je recueille ainsi quelques bugs du site : localisation à Paris et ma map me positionne en  plein milieu des états américains ! Why not ? hey darling i speak very good l’english !

(Je réaliserai que par la suite, ce bug engendrera un petit nombre de message insistant sur le fait que je dois être un fake, et qu’Adopte ne réagira pas à ma bouteille jetée à la mer)

RESEARCH IN PROGRESS : Je recherche et compare le market

La recherche sur le site est terriblement détaillée. Qu’est ce qu’on aime ça !

Est-il vraiment possible de trouver un homme musclé qui pèse moins de 50kg, imberbe portant la moustache ? Evidemment j’ai fais les recherches les plus loufoques pour vous et miracle il y a du résultat ! J’ai toujours aimé cette transparence et réelle franchise dont on peut faire preuve sur la toile.

Ils recherchent tous par définition une fille sympa, avec une joie de vivre et touche-à-tout. Ils parlent tous d’une nana ayant envie d’une belle rencontre [la blague !].

Et surtout mesdemoiselles, mesdames, si vous recherchez un homme un vrai avec un métier qui vous fera rêver, et bien ne cherchez plus ils sont sur Adopte. Pourquoi se contenter d’un architecte, juriste ou d’un trader si on peut avoir plus :

A noter : Les profils basés à Paris 1er sont majoritairement… des banlieusards ! Donc pas d’illusion si vous pensez vivre proches…

 

GO TO THE GO : On passe de l’action à réaction !

Après la sélection et les échanges, la discussion est généralement amenée vers THE rencontre. Certains ne se mouillent pas trop et proposent un café rapide, d’autres gentlemans invitent à diner dans un restaurant cosy, et les plus pressant « tu passes ? ».

A vous de décider de la suite de cette aventure une fois l’écran d’ordinateur dépassé !

Mais quand faut y aller, bah faut y aller !

Nota bene : si vous décidez de passer chez lui, veillez à laisser son adresse à un ami qui puisse, au cas où, lancer un avis de recherche (mon article décline toutes responsabilités si vous êtes amenées à vous déplacer chez un étranger psychopathe.)

 

Adopte ou AuM pour les intimes, THE PLACE TO SEX ?

Passé le cap du premier mois on comprend et adhère (inconsciemment) au concept « sous terrain » du site. Car oui, il y a un marché souterrain.

Mais qui tire les ficelles ? A qui profite réellement ce business ? (copyright Bernard de la Villardière)

Jeunesse plus ouverte, moyen d’optimisation des rencards pré-établis, on cherche et on trouve ce que l’on veut. Après plusieurs discussions, ça prend vite la tournure intime et on constate qu’adopte a une face pseudo cachée de sexshop !

Après discussion avec des produits ayant consommés de la clientèle, je déduis que les [coquines] femmes gardent tout de même espoir de tomber sur un avec qui ça collera plus que sexuellement.

N’empêche qu’une fois connectée sur Adopte, le but en tête et la target chopée, on assouvie le besoin primitif qui reste une nécessité pour chacun d’entre nous : des calinous !

Ou alors certaines sont présentes pour accroitre leur sens aiguisé de l’ego surdimensionné : « Je suis bonne et on me le dit avec milles et un mot ».

 

Pour conclure, j’ai pu faire de belles rencontres sur ce site, lier des connaissances, y retrouver des collègues et amis qui tentaient de se camoufler dans cette jungle et bien sûr occuper quelques unes de mes soirées de sport en chambre.

J’ai pu avoir la preuve que des couples se formaient et fonctionnaient [ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants] autant que celle de la présence de goujats [On s’appelle] et de queutards.

Donc, les filles à vous de faire votre choix et d’attirer le bon poisson !

 

Je rajoute que le mieux pour vous faire votre opinion et d’y entrer. Adopte est un site très addictif rapidement. On s’y inscrit et comme chez Ikea, notre parcours client y est déjà établi par les cadors de leur équipe marketing. Il y a tout de même de quoi faire et mon article est loin d’avoir fait le tour de cet univers.

 

Des bouffées d’air frais pour terminer sur de belles notes

 

Pourquoi ne pas vous faire partager quelques messages bien divertissants que j’ai eu l’honneur de recevoir!

A LIRE EGALEMENT