Face à la montée en puissance de Google+ et ses nouveautés, Facebook lance son offensive.
C'est lors du F8 que Mark Zuckerberg a présenté le futur de Facebook et notamment la nouvelle interface de nos profils sur le plus grand des réseaux sociaux.

Ce nouveau profil sera sous la forme d'une timeline. vous pouvez dès à présent l'activer et je vous explique comment dans la suite de l'article. Sachez qu'il s'agit là d'une version beta dite "Développeur".

Ne paniquez surtout pas à la vue de la suite de l'article. L'activation du nouveau profil devrait prendre à peine 5 minutes. Prenez le temps de bien suivre les étapes et ça devrait bien se passer.

Première étape

Se rendre à l'adresse https://developers.facebook.com/apps et cliquer sur "Créer une application"

Deuxième étape

Remplir les champs"Display Name" et "Namespace". Attention pas de majuscule dans le second.

En cliquant sur "Continuer" vous devrez confirmer en recopiant un code.

Troisième étape

Validez en fin de page.

Il vous faudra peut-être validée cette page en renseignant un numéro de téléphone (pour ma part besoin de le faire mais peut-être car j'ai déjà créée une application précédemment) afin que votre identité soit vérifiée. Un SMS vous sera envoyé.

Quatrième étape

Cliquez sur la gauche sur Open Graph et remplissez les deux champs des options Open Graph. Vous pouvez mettre ce que vous voulez. Dans mon exemple j'ai mis "View" en action et "Timeline" en objet.

Validez en cliquant sur "Bien démarrer" puis validez de nouveau les prochaines pages jusqu'à "Save and finish".

Cinquième étape

Retournez sur votre profil. Facebook devrait vous proposer de basculer sous son nouveau modèle de profil (dit développeur), validez et vous voilà avec un profil tout beau comme un camion!

N'oubliez pas de cliquer sur Publier pour la rendre "Public". Cette vue ne sera pas visible des autres utilisateurs Facebook, sauf pour ce qui auront la version dite "Développeur" (donc vous maintenant).

En bonus, la vidéo de présentation du profil sous forme de Timeline de Facebook.

A LIRE EGALEMENT