Camions autonomes – Uber abandonne son programme

par | 2 Août 2018 | Tech

C'est en 2016 que la plateforme de VTC, Uber, a décidé de se lancer dans un programme de camions autonomes. Ce projet n'aboutira pourtant pas, car en début de semaine, le géant américain a annoncé l'abandon des camions autonomes pour le transport de marchandises sur de longues distances aux États-Unis. Aujourd'hui, Uber consacre tous ses projets à la voiture sans chauffeur.

Un projet à haut risque

Nous avons décidé d’arrêter le développement de notre programme de camion autonome et d’avancer exclusivement sur les voitures” a annoncé Éric Meyhofer, directeur d'Uber ce 30 juillet 2018.

Une décision qui ne surprendra pas les friands de l'actualité technologique étant donné que la société a dû suspendre les essais desdits véhicules autonomes après qu'un des camions ait percuté accidentellement une opératrice lors des premiers essais en mars dernier.

À partir de ce jour, toute l'équipe se concentrera donc sur une nouvelle activité : la voiture autonome.

680 millions de dollars pour ce projet

C'est en 2016 qu'Uber a commencé le projet en rachetant la start-up Otto. Pour ce rachat, l'entreprise américaine avait alors dépensé 680 millions de dollars ou 580 millions d'euros.

Pour ne pas s'éloigner des projets déjà en cours, l'entreprise a donc décidé d'associer ces camions autonomes à Uber Freight (qui est, pour rappel, un service web dédié au fret routier et aux livraisons sans chauffeur).

Ils ont d'ailleurs réussi à faire parcourir un véhicule autonome sur 200 kilomètres pour la distribution de 50.000 cannettes de bière atour de San Francisco.

Camions autonomes : L'avenir d'Uber Freight

L'arrêt de ce projet autour des camions autonomes Uber n'aura, heureusement, pas d'impact sur les autres services du groupe, notamment l'Uber Freight.

De par son succès, l'entreprise a décidé de maintenir cette application qui met en relation, depuis 2017, les chauffeurs routiers ainsi que les entreprises qui souhaitent effectuer un transport de marchandises sur une longue ou courte distance.

Utilisée sur les smartphones, cette application a su séduire rapidement et massivement les clients. D'ailleurs, un projet d'associer la conduite manuelle et autonome de ces camions avait été annoncé plus tôt cette année.

Bien évidemment, la concurrence est rude. Les plus grands constructeurs essaient d'arriver les premiers dans cette course technologique aux camions autonomes qui s'annonce être une révolution dans le transport de marchandises.