Grosse désillusion concernant le projet ARA. Celui-ci serait repoussé en 2016 pour cause de retard dans la conception et fabrication du prototype. Cette annonce laisse plané le doute sur la réelle possibilité de voir un jour sur le marché un smartphone modulable.

Lancé par Google en 2013 pour entrer sur le marché des mobiles, le projet ARA a de quoi séduire. Construire son propre téléphone en y intégrant différents modules (caméra, GPS, appareils photos, modules de stockage) du plus basique au plus inventif (capteur cardiaque, alcootest, capteur UV...) pourrait être un énorme succès car chacun aimerait personnaliser son smartphone.

Avec ce concept, il sera possible de changer à volonté son appareil et lui donner chaque jour un nouveau visage. Fixés sur une base grâce à des aimants électro-permanents, les modules seront en permanence remplacés, changer de place, customisés...

Le projet ARA était donc une future possible mine d'or, surtout auprès des jeunes qui se seraient rués en masse dans les boutiques d'accessoires. Mais voilà, le projet prévu pour 2015 est à la traîne et est encore repoussé pour 2016. Un simple tweet annonce ce nouveau délai et lance une vaste zone d'ombre sur les raisons de ce retard.

ara3

Le projet serait donc toujours à la conception mais ces aimants electro-permanents ne seraient pas encore viables et nécessiteraient plus de temps pour être efficace. La fixation des modules serait donc la principale cause de ce retard.

Cependant d'autres rumeurs circulent sur la vente du projet. Google aurait pu vendre le projet à Lenovo qui souhaiterait intensifier sa présence dans le marché des smartphones. Déjà connu pour avoir racheter Motorola, toujours à Google en 2014, Lenovo se serait donc emparé du projet ARA afin d'en prendre les commandes. Information non confirmée à ce jour, l'annonce twitter d'ARA laisse néanmoins planer le doute.

Difficile aujourd'hui de dire si le projet verra bel et bien le jour. Souhaitons tout de même que celui-ci ne tombe pas aux oubliettes.